SDR : Une histoire de supporter.

Publié le

Je suis supporter du Stade de Reims, comme la plupart de ceux qui vont lire cette Humeur Foot. Pas plus, pas moins qu'un autre, quelque soit son lien avec le club, son âge, son pédigree ...

Il y a toujours une origine au fait que l'on soit supporter, à différencier de sympatisant d'un club comme cela est le cas pour moi avec le Benfica Lisbonne. J'ai découvert la ville/le club lisboète en Juin 2012 et y est passé des vacances mémorables, visitant le Stade de la Luz et en voyant ce que représentait ce monument du foot mondial pour ses socios. Arrivé à 9h00 du matin sur le parvis du stade, des centaines de personnes, touristes, locaux et jeunes pousses du club qui disputaient déja un match à cette heure sur le terrain bordant le Stade ... cela sentait le football ! Une culture que l'on voit peu ou pas du tout en France.

Alors comment développer une culture football et apprendre l'Histoire de son club, qui plus est quand c'est le Stade de Reims ? : en lisant des livres tels "Stade de Reims, une équipe de légende 1949-1962" édité par le journal L'Union, en regardant des vidéos résumant les finales de Coupe d'Europe des clubs champions contre le Réal Madrid dans les années 1950 http://www.youtube.com/watch?v=GhfBRLBQwnI et http://www.youtube.com/watch?v=bm5mFt4iHSg , l'affrontement au Parc des Princes contre le Santos du Roi Pelé http://www.youtube.com/watch?v=F7XeNQNkIw0 ... et biensûr en écoutant les "anciens" qui ont connus les moments de gloire des Kopa, Fontaine ou encore Bianchi dans les années 1980.

Mais à cela, il faut un déclic ! Bien que né dans la Cité des Sacres, je ne me préoccupais que très peu du club, évoluant dans les divisions inférieures suite au dépôt de bilan et dont la médiatisation était quasi-nulle. Ayant 25 ans, génération Fauré, mes premiers souvenirs footballistiques remontent à Janvier 1995 quand mes parents m'achetèrent la cassette vidéo de la finale de la Coupe du Monde Brésil-Italie. Un 0-0 pourri qui pour moi, fût une révélation : la tragédie de Baggio ratant son tir au but, Dunga soulevant la coupe et les images du duo Romario/Bébéto dansant pour fêter la naissance de l'enfant du second cité m'ont fait dire que j'aimais le football ! S'en est suivi la victoire du PSG de N'Gotty sur le Rapid de Vienne en Coupe des Coupes et je décidais d'enfiler les crampons la saison suivante.

Le Stade de Reims a alors commencé à me faire des appels du pied : une photo dédicacée de Carlos Bianchi, mon père écoutant Cyril de la Morinerie sur France Bleu lors de la remontée en National et aussi un premier match à Delaune, tribune Méano face à Pau ... une victoire éclatante 4-0 avec ce jour là, ne cessant de déborder tout au long du match, David Ducourtioux pour premier Héros.

Les années passèrent, les commentaires de Alexandre Audabram sur France Bleu, avec notamment le mémorable but de Tagro Baléguhé à la dernière seconde face à Tours qui me rendit plus que dingue, l'aventure jusqu'en 1/2 de Coupe de la Ligue contre Bordeaux, le nouveau stade... m'ont amené a devenir supporter du club champenois. Mes amis de l'époque n'étant pas trop pour le SDR, je ne suis revenu à Delaune et sa nouvelle enceinte qu'en 2007-2008 car j'étais attiré/intrigué (footballistiquement parlant ... non non je vous vois venir mais non rien d'autre) par Odaïr Fortès et sa qualité de dribbles (j'avais vu juste puisqu'il ne marqua aucun but cette saison là...). Biensûr j'avais choisi mon année puisque le club est descendu en National. Un supporter se doit de suivre son équipe quelque soit son niveau et première carte d'abonné en poche, je prends beaucoup de plaisir à voir "mon équipe" réaliser le rêve de chacun : la montée en L1 !!! Un parcours innatendu, des scénaries incroyables grâce à la bicyclette de Cédric Fauré (ma plus belle émotion à ce jour) ou encore au doublé venu d'ailleurs de Gaëtan Courtet face à Boulogne sur Mer. http://www.youtube.com/watch?v=jGVD3nSipAE . Le déplacement au Parc fût tout aussi mémorable à mes yeux : 2000 supporters, 22 bus rémois dépassant sur le périphérique les hordes de voitures à l'aide des motards de la police tapant sur les véhicules pour se frayer un chemin... Malheureusement le travail fait que je ne peux faire les déplacements aussi souvent que je l'aimerais.

Lorsque l'on est supporter, on veut toujours plus (regardez les critiques sur les Lucas ou Pastore au PSG alors qu'il y a quelques années il y avait Pancrate et Reinaldo !), moi le premier ! Je m'emporte, j'insulte parfois les joueurs en Jonquet (j'ai passé 3 saisons en Batteux, en Jonquet depuis Août 2012) alors que je serai incapable de faire mieux qu'eux; bref j'extériorise toutes mes frustrations, angoisses de la semaine. Cela n'empêche que je suis le plus stressé chaque samedi pendant les matchs. La critique est bien plus facile que les lauriers mais le goût de la victoire est tellement bon, inexplicable, vous faisant passer une bonne semaine et en attendant une seule chose, que cela recommence le samedi suivant. L'opium du peuple disent certains ...

Il y a différents types de supporters, assis ou debout, participant aux chants ou non, en tribune présidentielle ou en populaire ... chacun vit le match à sa manière mais personne n'est plus supporter qu'un autre.

Supporter c'est aussi investir, pas seulement financièrement par l'abonnement ou les goodies (85€ le maillot floqué Atar, merci Hubert pour la rentabilisation...) mais aussi investir son temps, ce que je fais actuellement sur mon blog ou sur le site http://reimssports.fr/, quand je débat sur le Forum http://www.passion-sdr.com/ ou sur Twitter avec d'autres amoureux du Stade de Reims. De vrais personnages pour certains, avec qui je suis loin d'être d'accord parfois mais avec qui c'est un véritable plaisir, écrans interposés de discuter. C'est cela aussi le football, le partage.

J'allais oublié ce que doit obligatoirement être un supporter : localement, l'antagonisme envers Sedan est marqué mais je ne le ressens pas vraiment au fond de moi, peut-être parce que j'avais de l'affection pour Pius N'Diéfi ? Je ne sais pas si je suis un bon supporter au final. La roue tourne, aujourd'hui Sedan est en CFA2, la grande Histoire du foot évolue sans cesse alors je préfère me concentrer sur mon équipe favorite, pas sur les autres. Une erreur peut-être mais je me devais d'être honnête envers vous à ce sujet. J'aime le Sanglier, surtout quand il est accompagné d'une purée faite maison, avec une pointe de moutarde ...de Reims biensûr !

Certains clubs n'ont pas d'Histoire ...et encore un palmarès fait-il a lui seul une Histoire ?; soyons fiers et n'oublions pas le passé, profitons du présent et espérons fêter un nouveau titre majeur dans les années à venir !

Aujourd'hui le SDR va bien, profitons-en, ne demandons pas la Lune et calmons nous au moindre accro. Le problème est que supporter rend dingue avant-pendant et après le match. Puis on revient à son quotidien, métro-boulot-dodo avec plus ou moins d'intérêt car le football est, peut être au delà de votre passe-temps, votre passion, MA passion !

Allez Reims !!!

@odairfortes7fan

crédit photo : http://www.soccers.fr/lofiversion/index.php/t68349-1400.html

vidéos : youtube

SDR : Une histoire de supporter.

Commenter cet article

Albert Batteux 26/02/2014 10:19

Bonjour @odairfortes7fan !

Je découvre ton blog et à la lecture de cet article, je me sens plus "proche " de toi. On partage une certaine vision des choses. Moi-même, j'estime être quelqu'un de raisonné, les pieds sur terre, assez calme...et pourtant, pendant un match du stade, je ne me reconnais plus. Mais c'est bel et bien cela que l'on aime quand on est supporter !
Je partage également ta vision sur le fait qu'il ne faille pas en demander trop. Les saisons que nous vivons depuis 3 ans sont simplement extraordinaire et tout simplement inespéré. Avant, quand je disais que je supportais le SDR, tout le monde s'en foutait et me demandait dans quelle division on jouait. Aujourd'hui, le regard des gens a changé, quel bonheur...
Ne nous enflammons pas, savourons chaque match comme il se doit, et surtout surtout, évitons de se qualifier pour l'Europa League, qui risquerait de mettre en très grande difficulté notre club. La saison prochaine risque peut-être d'être la plus difficile depuis notre retour en Ligue 1, car nous allons certainement perdre des joueurs importants de l'effectif, à commencer par l'incroyable Krychowiak (personnellement le meilleur joueur que j'ai connu sous le maillot du stade -mais je n'ai que 27 ans).

Au plaisir de discuter sur le SDR !