Carnet de voyages d'un supporter rémois.

Publié le par OdaïrFortès7fan

Je vais vous parler un peu de moi ... ou plutôt de ma passion pour le football ! Vous avez peut-être lu ce précédent article http://humeurfoot.over-blog.com/2014/02/sdr-une-histoire-de-supporter.html où j'écris mon amour du Stade de Reims.

Néanmoins, il faut bien avouer qu'avant 2012 et la montée historique en L1, nous mangions du pain noir dans l'obscure L2 voire le National. Pour vivre des émotions de haut niveau, il fallait s'en remettre aux joutes européennes...

J'estime bien connaître le football, ce qui est loin de faire de moi un expert, et oui on apprend tout les jours et mon avis n'est pas toujours parole d'évangile bien que la tournure des choses au Stade de Reims ne me contredit pas vraiment sur ce que je pensais du jeu développé. Lors de la présentation de Jean-Luc Vasseur j'ai même pensé que Jean-Pierre Caillot allait me citer sur ses remarques concernant le besoin de changement d'entraineur après le passage réussi de Hubert Fournier, qui s'est tout de même terminé sur une note amère.

Pour développer sa propre culture foot (chacun ayant sa propre vision du jeu, de la tactique, de son rapport intime à un club/une nation), il faut lire (je vous conseille Histoire du Foot de Paul Dietschy - 12€ en poche), regarder des matchs de tous horizons (la Coupe du monde aide actuellement à distinguer le style sud-américain de l'européen ...) et biensûr débattre avec d'autres passionnés via les forums, les réseaux sociaux qui vous permettent d'acquérir un bagage de réflexions concernant ce sport.

J'aime également écouter une émission comme l'After Foot sur RMC qui dépoussière les débats foot sur les ondes en parlant économie, rapport foot-société tout en étant très divertissante.

Mais quoi de mieux que d'aller à la rencontre des acteurs du football ?

Nous avons la chance à Reims d'avoir des joueurs accessibles. Reims c'est une histoire. Lorsque un voyage scolaire en 2007 m'a permis de me rendre à Madrid j'ai évidemment voulu faire le lien. Après avoir assisté avec toute ma classe de BTS au match Réal-Bétis et avoir eu la chance de voir évoluer Beckham, Casillas, Raul ou le jeune Sergio Ramos sans oublier Luis Fernandez en coach des sévillans avec Fabrice Pancrate ! Un 0-0 assez dégueu, une ambiance assez froide (les mouchoirs blancs furent agités en fin de match) mais la satisfaction d'avoir vu de grandes stars, un stade mythique avec chauffage (faudrait y penser à Delaune...) sans oublier le maitre Capello qui deviendra champion quelques semaines plus tard. Une grande émotion malgré l'indigence du match ... à 35€ en virage supérieur. Quelques jours plus tard, c'est la visite du Santiago Bernabeu (10€ à l'époque) qui m'émerveilla ! Des trophées de partout, des images des grandes rencontres à commencer bien entendu par les finales Réal Madrid-Stade de Reims ! Pouvoir s'asseoir sur le banc de touche, visiter les vestiaires étaient également au programme.

En 2010, j'ai passé mes vacances à Barcelone, visitant pour la modique somme de 20€ (un scandale) le stade du Camp Nou. Gigantesque, la chapelle près du tunnel d'entrée des joueurs, les tribunes, la photo avec la Ligue des Champions factice (15€) m'ont régalés alors que le Musée est d'une froideur incroyable, sombre, ultra-moderne bref sans émotions. Visite classique de la Boutique pour terminer le tour (ils sont pas cons) avec des maillots à 90€ ...je me suis donc rabattu sur une copie à 30€ du maillot d'Iniesta, acheté à la sortie de la grille du stade donc autorisé par le club ! Bizarre tout ça ... et surtout ultra commercial.

Place à 2012, où je me suis rendu à Lisbonne. Je connaissais peu la grande histoire de ce club du Benfica. Pourtant dès mon arrivée aux abords du stade de la Luz : statue de Eusebio (décédé cette année), gradins avec équipes de jeunes sur le terrain occupés dès 9h du matin, bref ça pue le foot ! Une visite guidée à 12.50€ cette fois (les autres étaient libres) du stade en anglais pendant 1h30 qui m'a permis de mieux comprendre l'histoire de ce club, le plus populaire en nombre de socios dans le monde. Malheureusement le Musée était en travaux... un polo du club en souvenir fit mon bonheur. En plein Euro où le Portugal termina son parcours en 1/2 contre l'Espagne, j'ai voulu également me rendre au Stade du Sporting Lisbonne. Je ne l'ai pas visité mais ait pu apprécié ce qu'est un stade moderne avec centre commercial, bar, des écrans partout pour suivre l'actu d'un club multisports (basket, foot en salle...).

Je fais rarement les déplacements pour suivre le Stade de Reims, celui accompagnant 2000 autres supporters reste en mémoire au Parc des Princes. J'étais le premier à vouloir aller au Stade de France pour encourager nos U19 rémois en finale de Gambardella, le club n'ayant pas proposé de déplacement, ce fût une déception même après le non-match de nos joueurs. Faut-il que le SDR gagne pour que je me déplace ? je n'en ai pas la réponse ... ce club je l'aime mais mon coeur en prends un coup ! Le manque de culture foot à l'inverse de clubs allemands, anglais qui se déplacent àplusieurs milliers est criant. La ligue n'aide pas aux déplacements non plus. Vaste débat là encore.

Bonnes vacances à toutes et à tous et j'espère pour les concernés de bons résultats à vos examens !

@OdaïrFortès7Fan - Fortès51

Carnet de voyages d'un supporter rémois.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article