Reims, du rire aux larmes...

Publié le par OdaïrFortès7fan

Le titre de ce numéro (non prévu) de Humeur Foot aurait pu être "Du comique au tragique..." Un comique burlesque, à la limite du pathétique.

Après un 0-5 qui entra dans les annales contre l'OM, nous l'avons encore eu bien profond ce soir contre Metz ! Après une première période acceptable mais aux frontières du réel, le jeune Garel né en 1996 entrant à la place de Bastien bléssé en dégageant sur un six mètres. Bastien ? ah oui, Kossi s'est bléssé à l'échauffement ... enfin il s'est pas entraîner cette semaine d'après des sources proches du club qui se reconnaîtront. Les infiltrations n'auront pas suffit, Garel venu en porteur d'eau se retrouva dans le groupe puis sur le terrain, à l'aise en arrêtant un ballon piqué du Vénézuélien Falcon à la 45è minute. Puis comme d'habitude en entrée de seconde période, Reims recule, perd pied techniquement et sur une mauvaise relance puis un mauvais placement de Fortès, subit le centre de Bussmann qui trouve Falcon pour l'ouverture du score. Classique !

La suite, des décisions d'arbitrage de M.Thual logique comme l'expulsion du 0 de Quotient Intellectuel footballistique que ce ChrYs Mavinga, cette blague formée à Rennes, transférée pour 5 millions d'euros en Russie, l'affaire du siècle des bretons qui cherchait à se débarrasser de l'un des fugueurs de l'équipe de France espoirs avant le barrage pour l'Euro Espoirs face à la Norvège en compagnie de Griezmann et Ben Yedder, de vrais joueurs de football, eux... Albaek s'y est mis, un poil sévère mais les deux pieds décollés ne pardonnent pas ! Monsieur Thual oubliera juste cette buse de Choplin auteur de plusieurs coups sur les rémois mais le promu Messin a tout pour lui en ce moment. D'ailleurs devant c'est agréable avec du jeu sur les côtés avec Malouda, Sarr ou Krivets, bref des techniciens. Malgré la volonté de Courtet, de la paire Conte-Roberge (lui même blessé en cours de match) cela ne passe pas, ne passe plus.

Jean Pierre Caillot doit prendre LA décision :

Je l'écris ce soir : je me suis trompé sur Jean-Luc Vasseur. C'est, en tout cas pour son passage au Stade de Reims un imposteur, un ara, un perroquet qui vous ferez avaler n'importe quoi par sa gouaille. Je lui souhaite de réussir à faire marcher ses principes de jeu ailleurs mais depuis le début il se fout de nous. Entre communication sur le beau jeu, inventions tactiques, recrues disparues ou d'une faiblesse affligeante à l'image de Mavinga ou Bourillon la chariotte sans oublier la mise à l'écart du 11 voire du groupe de Agassa, Tacalfred, Devaux et Signorino pour de bonnes ou mauvaises raisons. Placide n'a pas démérité par exemple. Son système en 4-4-2 a fonctionné contre Toulouse et Lorient, il subit la loi des séries de cartons rouges et blessures mais ne serait-ce pas lui qui provoque tout cela ?

Le premier responsable de tout cela n'est au final pas Jean-Luc Vasseur mais le Président Caillot. Tous n'était pas d'accord avec ce choix en interne mais la perte de Fournier aura été un cataclysme. Vasseur était pénard à Créteil ! Néanmoins près de 60 dossiers plus ou moins farfelues (encore qu'un Fernando Couto n'aurait pas fait pire que JLV) étaient arrivés sur le bureau du Président. Mais le choix était déjà acté depuis longtemps, révélé par RTL le soir même de l'officialisation de l'arrivée de Hubert (que je regrette, et oui !) à Lyon. Le président est reparti dans un de ses délires alors qu'il avait largement effacé l'ardoise de 2007-2008 et l'épisode Tholot, Fernandez. 

Luis était arrivé à la trève de Janvier, nous ne pouvons attendre cette échéance. Mathématiquement cela n'est pas la catastrophe car nous ne sommes pas larguer mais quelle image ! La communication envers les supporters de l'imbroglio Ngog, la leçon aux journalistes sur fond de meilleure recrutement de l'Histoire du club, la non blessure finalement réelle de Kossi avant Metz, l'éclatage progressif du vestiaire, l'abandon total ou partiel de joueurs tel Eliran Atar ou Nicolas De Préville forme un tout qui ne peut continuer. Faire des erreurs arrivent, s'entêter comme JPC l'a déjà fait ne peut se reproduire, à lui de prendre la meilleure décision pour le club qui va tout droit en enfer si cela continue.

La trève internationale arrivera vendredi soir après le match contre Bordeaux. Après le 0-8 de Marseille-Metz, un gardien de DH dans les buts, la suspension de deux titulaires, l'absence de fond de jeu et de finition devant, je ne nous voit pas nous relever. Il est donc temps de dire au revoir à M.Vasseur dès aujourd'hui, laisser Guégan (non diplômé) gérer le match de Bordeaux et prendre ensuite un coach de qualité qui saura appliquer un système défensif à ce groupe qui a mal à la tête. JPC a donc l'occasion de rectifier son erreur, nous supporters subiront/salueront sa décision. Rien ne dit que quelqu'un d'autre fera mieux mais comment faire pire après tout...

Pour conclure, à titre personnel ce soir, j'ai mal alors que je préférais en rire il y a quelques temps... La réalité est en face de moi désormais. En face de nous se dresse la L2, une descente serait l'apocalypse pour le club, bien géré, en développement. Cela serait un coup d'arrêt monumental. Le risque a été pris par la direction du club, à elle de nous sortir de cette peur immense qui risque de nous suivre tout au long de cette saison de L1, elle même d'une faiblesse affligeante. Quand je pense L2, je pense ne plus pouvoir aller au stade vu les horaires, un stade avec 7000 irréductibles avec l'illusion d'une remontée immédiate, rarement réalisée, la perte de la moitié de l'effectif, l'anonymat de cette division, l'oubli...

Alors s'il vous plaît Jean-Pierre, après avoir vous même tiré la sonette d'alarme après Caen, recruté dans la foulée les joueurs désirés par Vasseur, sortez nous de là, n'oubliez pas les rires, les sourires de Mai 2012 qui pourraient devenir les pleures de Mai 2015 ... 

 

@OdaïrFortès7Fan - Fortès51

crédit photo : l'équipe.fr

Reims, du rire aux larmes...

Commenter cet article

@romainHEZELOT 28/09/2014 20:01

Je n'avais même pas suivi la 2ème mi-temps hier et je viens de voir qu'on a eu 2 expulsés. Ok.. Le sort s'acharne vraiment. Même si ça peut être mérité. Je l'ai déjà dit il y a quelques temps, et je m'y risque de nouveau : ça me fait vraiment penser a l'année de la descente du voisin sedannais.. Nouveau centre de formation, club en développement etc

Comme tu le dis, il va falloir faire un choix. On connaît JPC, il préfère (a l'heure actuelle) être dans la continuité a l'entraîneur, ce qui ne me rassure pas du tout. Je me suis trompé aussi sur Vasseur, c'est une cata. On dirait qu'on est un laboratoire de test.. Une com' générale déplorable, une image plus qu'ecornée. C'est du grand n'importe quoi, pire que la foire de chalons. Je trouve qu'on est vraiment pris pour des cons. Il est temps de faire des choix et trancher dans le vif.

Chose que devait déjà faire JPC en fin de saison dernière, quand il disait que certain ne méritait pas de jouer la l1.. Rien n'a été fait.

L'équipe a les capacités, elle sait jouer au foot. On l'a vu contre Paris, où ils ont été je trouve très séduisant. Maintenant pour moi le problème est Vasseur, il fait exploser le vestiaire et on passe pour pire que des cons.

Contre Bordeaux, l'équipe est déjà faite tant on a de blessés/suspendus/disparus.. J'aimerai bien qu'il revienne lui d'ailleurs. Le buisson qui cache ma forêt comme je mai vu sur twitter.. Ça se confirme..

Je crois toujours en notre équipe, mais la ce qu'on doit voir c'est des crève la dalle sur le terrain, pas qu'on entende dire "oui on est sur de nous bla bla".

L'heure est grave, il faut prendre des décisions importante pour l'avenir et la pérennisation du club, il n'est pas trop tard. J'espère voir un public nombreux, encourageant l'équipe et unis. Et qui suit un peu le kop, qu'il y ai une vraie ambiance. C'est pas gagné mais ça, c'est un autre débat..