Cher Monsieur Caillot...

Publié le par OdaïrFortès7Fan

Je pense bien connaître le football. Enfin... Oui je suis un véritable passionné de ce sport, j'ai une culture football qui me semble pas dégueu. Et pourtant, je pensais en Septembre qu'il fallait se débarasser de Jean-Luc Vasseur, avant de retourner ma veste en Décembre, le maintien quasiment en poche avec 28 pts récoltés sur la première partie de saison. C'est mal connaître le football qui plus est au Stade de Reims. Rien n'est fait, entre Coupe d'Afrique des Nations, blessures de Devaux succédant celle de Albaek au milieu, les évictions prévisibles de Courtet et Atar qui n'avaient pas les faveurs du coach sans oublier le coeur d'équipes comme Metz ou Lens venant nous arrachés un nul plus que mérité à Delaune alors que les déconvenues à Caen et face à Lorient allaient frapper. Je suis souvent pessimiste mais le réalisme s'impose. Reims propose en cette année 2015 un jeu indigne, pourtant loin d'être aussi mauvais que Toulouse où nous avons réussi l'exploit de perdre le 31 Janvier entre limites techniques évidentes, état d'esprit contestable et une dose de dilletantisme criant.

Depuis l'entame de la saison, le système défensif est inexistant malgré les alertes du staff à maintes reprises. Autre fait de la non-progression du groupe rémois, les coups de pieds arrêtés avec le sommet de la non-coordination (ou fameuse non-synchronisation vasseurienne), dimanche face à Monaco. Reims est à ce jour dans les clous du maintien, son objectif premier. Mais les attitudes sur le terrain, le niveau global dans le jeu, les gestes d'humeurs évidents de certains, la "testasse" déconfite de l'entraîneur ont eu raison de moi et de beaucoup d'entre vous hier. On y va tout droit ! 

Oui, cher président Jean-Pierre Caillot, je suis fier d'être à vos côtés en tant que supporter du Stade de Reims, je suis fier de votre gestion économique du club aux côtés de Didier Perrin et de vos associés. Je suis fier de la mise en oeuvre de ce centre de formation et d'entraînement de Blériot et je suis fier de voir mon équipe évoluer (avec ses qualités et ses défauts) en Ligue 1. Mais il est temps de prendre LA décision qui cellera l'avenir du club dans l'élite.

Faut-il attendre d'être dans le rouge pour agir ? il sera trop tard... Faut-il espérer une auto-gestion du vestiaire au dessus des directives de Vasseur ? vu la sinistrose du moment, n'y comptons pas... Faut-il évincer Jean Luc Vasseur, choix fort, marqué de l'intersaison passée pour lequel vous avez pris le pari, risqué de choisir un entraîneur inexpérimenté mais avec un profil nouveau, porté sur le jeu ? J'estime que oui. Le simple supporter que je suis s'est donc fait avoir par Vasseur, passant de l'interrogation à l'extase avant de tomber, aujourd'hui en plein doute. Ma grande crainte est de me réveiller le 25 Mai prochain en me disant, la Ligue 1 c'est fini, tombant en pleine déprime. Vous vous êtes trompé Monsieur Caillot, vous vous êtes fait charmer par un entraîneur qui alla jusqu'à vous faire croire que le recrutement d'un Chris ou Chrys (lui même ne sait pas, c'est vous dire) Mavinga était de top niveau... Raymond Kopa, à vos côtés hier a dû en cauchemarder toute sa nuit dernière ! 

Beaucoup estiment qu'il faut finir la saison avec les hommes en place, je le conçois et le comprends mais je prévois d'ores et déjà les regrets éternels de ne pas avoir tenter l'opération commando sur les 8... euh 7 (ne comptez pas prendre de points au Parc à la 38è journée) derniers matchs. Aucune certitude que cela fonctionne mais le fameux électro choc pourrait rapporter le(s) point(s) nécessaires au maintien et tout reprendre à zéro en Juin. Mon idée serait de donner les clés (malgré des mésententes également avec lui au sein du vestiaire) à Olivier Guégan. Le risque ? tout simplement qu'il soit dans la lignée de Vasseur. C'est son adjoint, il est donc en partie responsable de la situation actuelle ! Pourtant avec la trève internationale (quelques rémois sont partis en sélection), c'est le moment idéal pour faire LE choix décisif. Quoi qu'il en soit, il n'y aura aucune garantie mais les joueurs n'y sont plus. Certains sont en fin de contrats, d'autres prêtés et "je m'en foutiste", d'autres dépassés par les événements pendant que les habituels guerriers qui nous ont donnés tant de plaisir ces dernières saisons semblent ne pas avoir les ressources pour faire comprendre que la situation est grave.

Une descente en L2 serait une catastrophe pour un club qui a batti et investi sur un centre de formation, sur des joueurs et coach qui n'ont pas le niveau au lieu de dépenser un peu plus pour apporter de la qualité suite au départ de Krychowiak au coeur du jeu, entre autres... Cher Monsieur Caillot, même si Didier Perrin me semble être celui au discours le plus direct et en phase avec ma vision des choses, je crois en vous dans ses deux derniers mois de compétitions, je crois que vous allez prendre la meilleure décision pour le club que nous aimons et que vous allez retenir ces erreurs comme vous avez retenu celles de l'époque Tholot... Arghhhhhhhhh merde je savais que ça allait mal finir !!!!!!!!

@OdaïrFortès7Fan - Fortès51

photo via @Au2lN qui l'a eue je ne sais où...

Cher Monsieur Caillot...

Commenter cet article

THE PRESIDENT 7 25/03/2015 08:41

Nommez un tandem Monnier-Guion !

Sebdum 24/03/2015 11:23

Merci pour cet article qui représente la pensée de beaucoup d'entre-nous. Pertinent et bien écrit. Vasseur ? Depuis sa nomination, j'ai du mal avec son comportement (ça, à la rigueur, ce n'est pas important), mais surtout avec ses choix plus qu'incompréhensibles (titularisations et schémas tactiques). Comme beaucoup, la fin d'année civile (2014) m'a fait mentir et balayé mes certitudes mais elles sont revenus aussi vite qu'elles sont parties. Depuis la reprise, c'est une catastrophe à tous niveaux et se réfugier derrière la seule victoire (contre Nantes) est une grave erreur tant ce match fut un trompe-l'oeil... Maintenant, oui, cette mini-trêve reste aussi pour moi le moment où cette décision radicale de limoger Vasseur est primordiale et indispensable pour la survie du club en L1 : au pire, on aura essayé.

Sdrreb51 24/03/2015 10:04

Bon article comme souvent..
A titre personnel, je pense qu'il faut finir avec JLV et se poser la question en juin.
Par contre il faut laisser a la maison des joueurs comme Tacalfred, mavinga and co qui n'ont pas du tout le niveau.
Enfin j'aimerai que Monsieur Caillot reconnaisse ses erreurs sur "le recrutement du siècle" et qu'il en tire les décisions qui s'imposent...
Trop de recrutements manqués, il est tant de remercier Monsieur Barbier et de monter une vraie cellule de recrutement qui serait sous la houlette d'un vrai directeur sportif!!

Sdr-fan 24/03/2015 09:13

Bon article comme souvent qui recoupe hélas en grande partie mes propres réflexions

Hommer51 25/03/2015 23:11

Entièrement d'accord bien-sûr qu'il faut arrêter avec tous ces gars qui n'ont aucun carnet d'adresse bien-sûr qu'il faut ce professionnaliser a fond avec un vrai directeur sportif c bien jusqu'à maintenant mais si on veut aller plus loin il faut changer de cap et arrêter avec tous ces gars qui ne servent à rien!!!!!

jérémy 24/03/2015 08:18

Après re-lecture
La partie inconnue de ta reflexion repose sur le fait que les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Tu l'évoques un peu dans ta dernière partie mais la grande différence entre JPC et toi et que lui joue avec de l'argent et en partie avec son propre argent. Cet aspect rend difficile une analyse totale du problème. Combien couterait le licenciement de JLV? Tu vas me dire toujours moins qu'une descente en L2 suivie d'une montée dans 33 ans. OK, mais JPC doit évaluer le risque... Il ne se séparera de JLV qu'en ultime recours... qui viendra peut être trop tard!!
Que le choses soient bien claires, je suis depuis juillet pour le départ de JLV. Coacher une équipe incapable de marquer un but en matches amicaux, c'était suffisant pour me faire une idée surtout avec l'argument ridicule que les matches amicaux ne permettent pas de tirer d'enseignement. Maintenant j'essaie de comprendre la position de JPC. Si j'étais à sa place, quelle décision serait la mienne... et je comprends un peu sa réticence... surtout qu'un licenciement maintenant serait reconnaitre 9 mois d'erreur!
Au fait, ton blog ne veut plus savoir si je suis un robot....^^