Crise Mavinga

Publié le par OdaïrFortès7Fan

A bientôt 24 ans, le Franco-congolais a déjà un petit palmarès à son actif. Une coupe de Belgique avec Genk mais surtout un titre européen des -19 ans avec l'équipe de France aux côtés des Grenier, Griezmann ou Lacazette, remporté "au nez et à la barbe" (expression de jeune) des espagnols Rodrigo ou Thiago Alcantara. Appartenant au prestigieux Liverpool FC, il est prêté pour acquérir du temps de jeu en Belgique puis transféré à Rennes où il réalise sa première saison pleine en 2012-13.

Saison pourtant douloureuse dûe à l'élimination piteuse face à la Norvège en barrages de l'Euro 2013 espoirs. Chrys, à l'image de toute l'équipe a été dépassé tout le match retour par les scandinaves. Résultat : une élimination en plus d'un scandale. Présenté par Smerecki, son coach en EDF comme un "défenseur moderne, costaud, malin et agressif", c'est pourtant pas l'impression qu'il donne sur le terrain, encore moins en dehors. Accompagné des Niang, Ben Yedder et Griezmann, il s'organise une virée parisienne en pleine préparation du match retour. Pas très professionnel... Il est alors suspendu un an d'équipe de France pour cette faute. Le renouveau arrivera dans quelques jours, la sélection des léopards congolais (3è de la dernière CAN) le sélectionnant en vue d'un match amical contre l'Irak.

Formé au PSG (d'où l'intérêt de Jean Luc Vasseur...), titulaire au Stade Rennais, ce jeune talent attire les regards de ceux cherchant de futurs cracks. Malgré des limites claires quand on le voit jouer, il tape dans l'oeil du Rubin Kazan qui propose 5 millions d'euros aux bretons. Offre inrefusable tellement elle semble invraissemblable ! Salaire démentiel à la clé, le natif de Meaux obtient le jackpot financier mais sur le terrain c'est un autre monde : 7 matchs de championnat, 8 d'Europa League, il se perd en Russie comme son compère Yann M'Vila, grand professionnel lui aussi... Eliminé en 16è de finale contre le Bétis, l'aventure tourne court. A l'image d'un Atila Turan au Sporting, le latéral gauche cherche vite à rentrer en France. Son salaire bloque et il doit son salut au Stade de Reims, qui était à la recherche d'un concurrent pour Signorino. Ou plutôt d'un titulaire, Turan ne faisant pas l'affaire, Signorino ignoré par son coach.

Nous avons eu droit au bla bla présidentiel sur "le meilleur recrutement de l'Histoire du SDR", preuve s'il en est que l'on recrute sur un nom plus que sur des qualités de joueur de foot. Rentrons dans le sujet : Mavinga est rapide, solide, mouais... Quand parle t-on d'intelligence de jeu ? de gestion du un contre un ?. Quand je le vois tacler bêtement et se prendre un rouge contre Metz, provoquer un pénalty contre Marseille, se faire déborder constamment sur son côté, je me dis qu'il n'a clairement pas le niveau de la Ligue 1 ! Et ça fait peur...

Dès sa signature j'avais placé un doute, comme pour Moukandjo. Autant le second m'a fait démentir et à montrer des progrès que le premier est bel est bien le joueur vu face à la Norvège, dépassé. Il est facile pour moi de critiquer, surtout après avoir pris ma retraite de footballeur en -de 13 ans. J'occupais le poste de latéral. Mon entraîneur de l'époque voulait me faire jouer dans l'axe car j'étais plus grand que les autres et rapide. Mais les duels n'étaient pas pour moi, le jeu de tête encore moins. Mais sur mon côté droit j'apportais de la sérénité à mes jeunes coéquipiers souvent venus faire le nombre. Mon niveau global était moyen mais je savais ce que je pouvais apporter tout autant que ce que je pouvais pas faire ! Voilà pourquoi des joueurs comme Signorino sont cités en exemple car quelque soit le résultat final, on est sûr d'une chose, il fera son match et donnera tout pour son équipe. Alors oui Mavinga est limité mais il n'est pas responsable. Les responsables sont les Smerecki qui lui font croire qu'il dispose d'énormes qualités, les recruteurs russes lui donnant un salaire démesuré de plus de 1 million / an sur 4 ans ! Un boulet pour l'entraineur qui ne croit pas en lui et cherche à le prêter. Et oui, qui va mettre 5 millions sur la table ? personne ! Ils vont devoir le prêter à des "pigeons" comme Reims pour économiser quelques miettes (Chrys toucherait 40 000 € au SDR)... mais à la vue de son aventure champenoise ratée, cela en fera réfléchir plus d'un. Cela restera un pari et le SDR ne lèvera pas l'option d'achat d'autant plus que Signorino a resigné une année supplémentaire. A l'image de cette interview plutôt sincère avant de signer au SDR, je ne doute pas qu'il soit un bon gars mais cela ne suffit pas pour être un bon joueur : http://www.footmercato.net/premier-league-russie/info-fm-chris-mavinga-je-suis-pret-a-faire-des-sacrifices-financiers-pour-retrouver-la-france_136091

Son dernier match en tant que titulaire au Stade de Reims risque bien d'être celui de cet après-midi contre Monaco... je n'ai qu'un souhait qu'il me fasse mentir sur ce match, concernant ses qualités de footballeurs, mes doutes ne s'estomperont jamais.

Suppléments :  

Sa fiche : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chris_Mavinga

Chrys le catcheur : https://www.youtube.com/watch?v=0J5FDHAdXKU 

La pépite du net : https://www.youtube.com/watch?v=wT8CpZEerbU

OdaïrFortès7Fan - Fortès51

Photo : iconsport

 

 

 

Crise Mavinga
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article