Défense : Entrez !

Publié le par OdaïrFortès7Fan

29 matchs, 47 buts encaissés, avant-dernière défense de Ligue 1 : voilà pour les statistiques. Soyons honnête, cela est à tempérer avec les 35 buts inscrits, 7è attaque. Le problème est pourtant clair, sans défense, aucune équipe, quelque soit le sport, ne peut espérer avoir de la régularité dans les résultats. En NBA, le basket fantastique "run and gun" des Suns de l'époque Nash, Diaw et Stoudemire ne faisait pas le poids en play-offs devant les défenses hermétiques des Spurs ou Lakers en Conférence Ouest. La finale de la dernière Coupe du Monde de rugby s'est jouée sur le score de 8-7, la Nouvelle-Zélande et la France étant des spécialistes du genre...

Prendre des buts est donc un problème majeur au SDR même si les matchs agréables de Décembre contre Guingamp (2-3), ETG (3-2) ou à Rennes (1-3) nous le faisait oublier. Une équipe jouant le maintien comme la nôtre ne peut se permettre de s'exposer autant. La chance jusqu'à présent aura été de tomber face à des équipes offensivement pauvres telles Lens ou Metz qui auraient pu nous enfoncer à Delaune. La balance attaque/défense est donc négative (-12) mais Reims reste sur un rythme de 1.2 pt par match, assez pour se maintenir. Je note même si cela est tendancieux que le SDR est leader avec +6 pts du classement des décisions favorables venant des arbitres cette saison. On ne sera pas à plaindre de ce côté-là.

Allons davantage dans le détail. La très bonne période de l'année aura coïncidé avec l'émergence du duo Oniangué-Devaux au milieu. Paire complémentaire, capable de défendre, de relancer et d'apporter du surnombre, elle amenait surtout un équilibre au jeu de Jean-Luc Vasseur. Cet équilibre dont j'aimerais entendre davantage parler que le fameux "état d'esprit". L'état d'esprit c'est le minimum, ça suffit souvent en L1 mais quand on cherche à développer du jeu, l'équilibre est primordial. Je continue sur cette notion en pointant du doigt le recrutement. Celui-ci doit s'effectuer en fonction des besoins de l'effectif par rapport à une tactique dictée par le staff. Fin Août, JLV s'arrêta donc sur le 4-2-3-1, Charbonnier en 10, deux milieux excentrés et une pointe. Le recrutement s'est porté sur le seul Ngog (en 9) mais aucun milieu de métier n'est venu ! Diégo est le seul à avoir ce rôle de milieu, Fortès est un pur ailier fait pour le 4-3-3 qui aujourd'hui est totalement perdu sur le terrain, ne sachant même plus faire un dribble ! Moukandjo, recruté avant que le système soit enterriné est un joueur de contre, utile quand il n'est pas borné à faire la différence seul et qu'il se décide à défendre. Sa relation sur le côté droit avec Mandi est inexistante... Cette balance négative au milieu est aussi dûe au fait que JLV veuille que le joueur aux côtés de Oniangué, aille de l'avant. Louable sur le papier, quand ce joueur s'appelle Bourillon ce n'est juste pas possible ! Un Devaux peut multiplier les courses mais le petit Grégory disparaît toujours par période. Son manque d'agressivité est criant et oblige le "back four" à se prendre la marée adverse au moindre coup de mou, situation encore criante samedi contre Montpellier, carrément flippante avant de jouer Monaco. Il faudra donc continuer à espérer un miracle Bourillon ou alors que Prince continue de tout faire, épuisant... Les Mandi, Signorino et cie ne sont pas avares d'efforts mais comment tenir quand la moitié de vos coéquipiers ne s'évertue pas à vous aider à défendre ? Conté est la révélation rémoise de la saison mais n'en reste pas moins dans sa première saison professionnelle complète, Weber revenant de blessure, Tacalfred leader fragile par séquences. J'en oublierais presque de mentionner le recrutement à l'arrache de Roberge (qui avait une très bonne côte au Portugal avant de signer à Sunderland) et de Mavinga, blague du football français que Rennes a vendu après une offre déconcertante (5 Millions) du Rubin Kazan, salaire de mamouth en prime pour un joueur ayant le Q.I football d'un calamar... 

Pour résumé, il est simple de pointer du doigt un joueur tel Bourillon comme je l'ai fait (on l'a tous fait d'ailleurs...) mais c'est avant tout le système défensif installé par le staff qui est criticable. Certes Agassa a été replacé dans les buts mais pour le reste peu de solutions. Le groupe etait soit-disant large, plutôt restreint qualitativement non ? Quand les joueurs sont mal positionnés et que la rigueur tactique entre défendre et attaquer n'est pas respectée, alors vous vous exposé à l'adversaire. A voir si Arsenal pousse Monaco dans ses retranchements, sinon dimanche à 17h, ce serait une grande surprise que de voir le Stade de Reims résister... Le jeu n'a plus vraiment d'importance vu la situation actuelle et ça me fait mal de le dire. Il faudra avoir du coeur, l'état d'esprit, les jambes, la rigueur, l'équilibre, l'efficacité... rien que d'y penser j'ai mal à la tête ! Le message doit être clair, "Défense d'entrer" aux attaquants adverses pour obtenir le maintien, j'y crois... enfin ça fait 29 matchs que j'y crois.

@OdaïrFortès7Fan - Fortès51

Défense : Entrez !

Commenter cet article

Jérémy 16/03/2015 18:56

Pour batir une équipe, c'est simple (en théorie). Tu construis une défense et tu organises ensuite le reste de l'équipe. Avec 4 défenseurs ordinaires, Fournier avait réussi à mettre en place un système plus que correct en ajoutant Krycho pour boucher les trous. La tache de Vasseur était donc de remplacer Krycho ou de former un joueur pouvant le remplacer. Il a totalement échoué. Tacalfred n'est pas plus mauvais que l'an dernier, il court tout aussi lentement mais l'année dernière, Krycho compensait...
Au lieu de s'inspirer du travail réussi de Fournier, Vasseur a voulu réinventer l'eau chaude. Il est parti à mettre 2 joueurs devant les défenseurs (délaissant du même coup la construction au profit de la récupération): Devaux-oniangué ou Devaux-Bourllon ou Oniangué-Bourillon sans grand succès. Qui fait quoi, personne ne sait! Par chance la blessure d'Albaek et la disgrace de Ca ont évité d'autres combinaisons.
Après 28 journées, Vasseur n'a toujours pas trouvé un système défensif cohérent! le système change en plus au gré des blessures, sélections nationales, suspensions....
Il faut souhaiter qu'en juin prochain, l'encadrement tirera les bonnes conséquences de l'incapacité de Vasseur a mettre en place une défense efficace....