SDR : Les dix de Nantes

Publié le par OdaïrFortès7Fan

Monsieur Castro a posé son emprûnte sur le match peu avant la pause. Bye bye sévère pour Alhadhur qui venait de remplacer son capitaine Veigneau. On peut dire que cela a sourit ce soir face aux canaris, plumés bien comme il faut si l'on en suit la communication du Stade de Reims sur twitter avant la rencontre... Malgré une entame qui me donna de gros frissons, les joueurs rémois ont fait le match qu'il fallait pour prendre les 3 pts. De l'envie, ce qu'il manquait clairement face aux messins certes regroupés. Nantes a joué, prenant régulièrement la défense rémoise dans son dos mais sans succès, entre hors-jeu et maladresse. Il aura néanmoins fallu encore un Kossi Agassa décisif en début de seconde période pour éviter le 2-1, les rouge et blanc, comme à leur habitude, ne sachant pas quoi faire après la mi-temps. Gérer, on sait pas faire et le troisième but de N'Gog fût salvateur. David N'Gog, quatre buts, quatre jolis buts malgré une activité dans le jeu un poil molassone, comme Gaétan Charbonnier d'ailleurs, mou mais encore décisif. Mou était l'un des surnoms de Gregory Bourillon. La Chariotte était toute transformée ce soir, un vrai bolide ! Etre aux côtés de Prince Oniangué lui évite le sale boulot, le physique n'étant pas son truc. Présent sur tous les coups de pieds arrêtés, son activité a fait plaisir à voir. A confirmer pour l'Homme du match, talonné de près par un grand Franck Signorino, batailleur mais aussi très présent offensivement face aux nantais. Le seul point qui peut poser question est l'association Mandi-Moukandjo, aucune complémentarité dûe principalement à la faible vision du jeu du camerounais qui ne pense pas assez collectif et qui rata un peu son match. Que ce soit N'Gog ou Moukandjo, la concurrence laisse à désirer avec un Fortès qui ne fini pas les actions et un De Préville qui à part courrir vite n'apporte pas grand chose.

Au delà de ce très bon résultat comptable, moralement arrivé à point nommé, le public a été au rendez-vous. Ok le 2-0 aidant, mais entre l'animation des Ultrem (comme quoi avec 2 boulettes de papiers on peut bouger une tribune), la présence de 2000 jeunes footeux invités par le club, on a aussi passé une bonne soirée côté tribune. Pendant ce temps là, la direction en rajoute une couche, et oui c'était encore pas assez. JP Caillot a même déclaré au micro de France Bleu Champagne qu'il fallait améliorer tout ça. C'est pas en supprimant une banderole pour Placide (dont je ne connais pas la teneur) que cela en prend le chemin... Au moins on est sûr que nos dirigeants n'ont pas analyser la désertion de Delaune par le bon bout malgré des tarifs pour la journée de la femme! Bonne initiative mais la relation entre l'Institution et ses supporters est clairement a travailler.

Bref, je pense pouvoir parler au nom de tous, quel soulagement que cette victoire mais comme le déclarait Signorino, il ne faut pas s'endormir là dessus et entretenir la dynamique en vue du maintien, encore bien loin à ce jour. Quand à Monsieur Caillot qui s'interroge sur le fait de croiser des supporters en allant chercher son journal, lui disant "faut la victoire ce soir, hein Jean-Pierre !", qu'il ne s'étonne pas, nous sommes exigeants, et qu'il se rassure, on le restera car sans cela... nous tomberons.

@OdaïrFortès7Fan - Fortès51

photo : fc nantes, site officiel

SDR : Les dix de Nantes

Commenter cet article

NMathieu51 08/03/2015 01:01

Excellent ton bille !!