Kendji, nostalgie et SDR.

Publié le par OdaïrFortès7Fan

Toi, toi ma belle andalouse,

Aussi belle que jalouse

Quand tu danses le temps s'arrête,

Je perds le nord je perds la tête

Toi ma belle espagnole,

Quand tu bouges tes épaules

Je ne vois plus le monde autour,

C'est peut être ça l'amour.

Ces paroles ne sont pas incluses dans l'hymne magnifique du Fc Séville qui donna des frissons à tout amoureux de football lors de la 1/2 finale d'Europa League la saison passée : https://www.youtube.com/watch?v=s4ZtMBKr5oQ. Le match qui en suivi fût de toute beauté...

Dimanche 17h30, nous aurons le privilège d'accueillir le double tenant du titre de l'Europa League, le Sevilla FC. Outre le prestige de l'adversaire d'un soir, le plaisir de revoir Grzegorz Krychowiak buteur en finale contre Dniepr (3-2) sera immense. 

Jean-Pierre Caillot avait intelligemment soufflé l'idée à ses homologues sévillans qu'au delà du transfert du polonais, un match d'avant-saison pourrait être organisé. Ramon Rodriguez Verdejo alias Monchi n'était qu'une doublure en tant que gardien du club ennemi du Bétis mais est devenu la référence ultime en tant que directeur sportif. Monchi a tenu parole, acceptant l'idée du président rémois. Lui qui recrute "malin et pas cher" avant de revendre au prix fort (Bacca 30M au Milan...) des joueurs qu'il a élevé au rang de star aux côtés du survolté mais fin tacticien Unaï Emery. Un coach pouvant inspirer Olivier Guégan ? Espérons le ! Les "impitoyables" ont fait leur carrière en L2 avant de prendre en main une équipe pro. Emery a depuis fait son chemin, entrainant Valence, le Spartak et Séville depuis 2013. Un jeu fait de pression au milieu pour récupérer la balle autour d'un duo Krychowiak-Mbia (depuis parti à Trabzonspor), d'un milieu technique (Banega recruté une misère l'an passé et qui sera absent dimanche pour cause de retour tardif après la finale Copa America perdue avec l'Argentine) et d'un jeu rapide sur les côtés. La star de l'intersaison pour remplacer Carlos Bacca est l'international italien Ciro Immobile en provenance de Dortmund, accompagné de l'Ukrainien de Dniepr Konoplyanka. De vieilles connaissances françaises seront de retour avec Adil Rami, Kolo, Mariano et autre Gameiro.

Le FC Séville a un effectif large à tous les postes, jouant un match la veille en Allemagne, il y aura une large revue d'effectif pour répartir le temps de jeu à 15 jours de la supercoupe d'Europe contre le FC Barcelone qui se jouera à Tbilissi. Grâce à leur succès en Europa League l'an passé, les andalous ont gagné leur ticket pour la Ligue des Champions. Un doux parfum européen se fera de nouveau sentir à Reims, vivement que cela soit le cas lors d'un match officiel et non plus amical ! Malheureusement l'ambiance austère de Delaune de sera jamais celle bouillante de Sanchez Pizjuan... http://www.sofoot.com/le-sanchez-pizjuan-sanctuaire-sevillan-199311.html alors profitons !!

@OdaïrFortès7Fan

 

Kendji, nostalgie et SDR.

Commenter cet article

Julie 07/09/2015 20:42

Bonjour !
Ces paroles ont été bien écrites. Peut-être que c’est ça qui a motivé les Espagnols à aller jusqu’au bout de la Ligue Europa.

Jérémy 22/07/2015 14:46

Ai la faiblesse de penser que la venue de Séville n'est pas juste le fruit d'une bonne idée. ça devait être stipulé dans le contrat de vente de Grzeg! Le déplacement d'une équipe comme Séville, c'est pas "gratuit"...