De Préville tube de l'été !

Publié le par OdaïrFortès7Fan

9 points sur 12 en battant Bordeaux, Marseille et Lorient. De belles performances qui permettent au Stade de Reims de valider la préparation estivale. Le point clé de celle-ci était de restructurer l'équipe, de la réequilibrer par un système défensif repensé par Olivier Guégan et son staff. Le 4-1-4-1 est le système adéquat pour jouer face à des équipes joueuses. Il permet de récupérer le ballon et de lancer les offensives rapidement. Le 4-2-3-1 vise davantage a gérer le tempo même si face à Lorient c'est par des contres parfaitement huilés que le SDR s'est crée un grand nombre d'occasions franches. Avec quatre joueurs offensifs (ajout de Charbonnier à la place de Oniangué), la circulation de balle est plus rapide a défaut d'avoir véritablement trouvé le meneur de jeu champenois auteur de l'ouverture du score (26 ballons joués, quasiment aucun en seconde période). A la reprise, Lorient est repassé en 4-4-2, notre milieu a souffert 10 minutes avant que Lautoa par sa bourde ait permis à Nicolas De Préville de redonner l'avantage aux rouges et blancs. Charbonnier ayant disparu des radars c'est (à ma grande surprise) l'ancien istréen qui prit le leadership offensif.

Nicolas De Préville qui profite des blessures de Diego et Fortès, des performances moyennes de Bulot a gagné sa place dans le onze rémois. Insuffisant en numéro 9 par un manque de finition, il a saisi son rôle de faux ailier à la perfection malgré un déchet pénible pour les yeux comme lors de son déboulé en première période conclu par un frappe horrible sur le plan technique. Nico est souvent décrit comme faible mentalement. Il semble cette saison, sous la direction de Guégan, avoir passé un cap car après sa première mi-temps techniquement faible il a non seulement débloqué la situation en battant le faible gardien merlu Chaigneau mais aussi réalisé une ouverture magnifique et décisive pour mettre sur orbite Grejohn Kyei assurant le 3-1. NDP est aujourd'hui (et quand il se met en tête de le faire) le joueur qui fait la différence par ses accélérations répétées. Physiquement prêt, ne lachant rien mentalement, il reste perfectible si il cesse de tomber à chaque contact, si il améliore sa frappe de balle, si il travaille les débordements et centres suite à son placement sur l'aile. Bref il faut que sa palette technique s'élargisse, et il deviendra un joueur important au club, la concurrence n'en sera que plus accrue et positive pour le club (comme Turan, Peuget, Mfulu, Siebatcheu, Kyei qui redistribuent les cartes, Bulot et Oniangué étant sur le banc samedi dernier). En 336 minutes de jeu NDP a déjà à son crédit 2 buts, une passe mais aussi 50% de frappes cadrées (5/10). En quatre matchs, il a déjà disputé 1/4 de son temps de jeu de la saison passée ! A lui de résister aux retours des ailiers titulaires l'an passé pour ne pas être qu'un tube de l'été et réussir une saison pleine. On peut d'ailleurs mettre le cas NDP en parrallèle du SDR qui se doit d'acquérir une certaine régularité dans la performance cette saison, objectif Top 10 à la clé.

L'effectif constitué par la direction et le staff est équilibré, entre expérience et ajouts subtiles et ambitieux (les jeunes, Kankava, les paris Rodriguez, Kamara...). Le placement voulu par Guégan de Mandi en défense centrale (et capitaine) est une réussite. Calme, doté d'une bonne relance, leader naturel, il affiche une agressivité défensive exemplaire depuis le début de saison. Avec les soldats Signorino et Weber à ses côtés, le club n'a encaissé que 3 buts en quatre rencontres. La concurrence existe a tous les postes cette saison avec des caractéristiques différentes et adaptables selon l'adversaire ou la volonté tactique de Guégan. Entre la vitesse de Traoré et la solidité défensive de Conté, l'expérience et la frappe de balle de Oniangué et le travail de sape proprement réalisé par Mfulu, "le roc de Tbilissi" Kankava et le volontaire Peuget, la future "guerre" des ailiers et enfin le jeu dos au but de Ngog et la prise de profondeur de Kyei, tout est réuni par un travail estival intelligent pour réaliser une saison en lien avec les espoirs des supporters et de la direction. Pour cela il ne faudra pas s'arrêter en route cet hiver comme les deux dernières saisons afin de valider le projet du club. Ambition est le mot clé prononcé continuellement par Guégan, jusqu'à maintenant c'est réussi. Place à Toulouse le 11 Septembre et l'affiche contre le leader, le PSG, le 19 Septembre. La fin de l'été approchera...

@OdaïrFortès7Fan

photo : site officiel Stade de Reims.

De Préville tube de l'été !

Commenter cet article

Gilberte 07/09/2015 20:44

Bonjour !
C’est certainement une très belle performance de la part des Rémois. J’avais eu l’occasion de regarder leur match en live contre les Girondins sur http://fr.clicnscores.com/ . Ce n’est pas facile de les battre sur leur terrain. Mais Stade de Reims l’a fait. J’espère qu’il continuera sur cette bonne lancée. Il faut qu’on mette la pression sur les Parisiens.