Le Gladiateur Rouge et Blanc

Publié le par OdaïrFortès7Fan

Nicolas De Préville aurait de nouveau pu être le meilleur joueur du Stade de Reims en Septembre. La confirmation de son étonnant mois d'Août est déjà une réussite en soit. Dynamiteur de défense, accélérateur de particules, provocateur de fautes adverses, il est partout sur le front de l'attaque. Malgré cela, mon choix s'est porté sur le "Roc de Tbilissi". Un roc est infranchissable, Jaba Kankava se fait parfois déborder... pour mieux tacler. "O'monstro" est le surnom du défenseur du PSG Thiago Silva au Brésil, le monstre venu du Dnipro n'a pas la relance de la pleureuse de la Coupe du Monde 2014. Encore en phase d'adaptation tactique, il apprend à coup de cartons jaunes. Dans l'oeil des arbitres il sait néanmoins s'arrêter de tacler pour mieux intercepter, anticiper, défoncer ses adversaires. Viril mais correct, adage de circonstance en pleine Coupe du Monde de Rugby où la Géorgie a réalisé l'exploit de battre le Tonga en phase de poules. Olivier Guégan doit se pourlécher les babines d'avoir un joueur pareil dans son effectif, les tapes d'encouragements de la paire défensive Tacalfred-Weber sur le Gladiateur rémois lors du match face à Lille montre l'importance dans le système défensif d'un joueur de cette trempe. Le sens du placement, du pressing, de l'exemple arranguent ses coéquipiers à en faire de même. Ce n'est bien entendu pas après 3 matchs, 270 petites minutes que l'on peut définitivement en conclure que Kankava est la recrue idoine pour le club... Quoique... Voir des tribunes le Gladiateur géorgien salir son short, faire des courses de 50 mètres comme un malade pour récupérer une éventuelle perte de balle est un bonheur proche de la jouissance footballistique. Il démontre que défendre est un art. Je prône un football offensif mais chaque chose en son temps. Kankava est la plus grosse recrue rémoise depuis très longtemps (je ne parle pas financièrement mais footballistiquement parlant). Un modeste capitaine géorgien venu du Dnipro en Ukraine, pays en guerre mais capable d'envoyer un club en finale de l'Europa League... Le football français a gagné un joueur de l'ombre dont l'importance est exceptionnelle sur le terrain, le gladiateur va faire progresser sur le terrain toute une institution dans son sillage, une institution qui (par ses choix à l'intersaison) se donne les moyens de viser plus haut. 

En effet, Frédéric Bulot est techniquement sûr. Oui, encore en rodage, mais sa capacité à garder les ballons, à faire les passes justes (85% vs PSG, 90% vs Lille) sans oublier ses fins de matchs en faux numéro 10 jouant entre les lignes font du Gabonais, une pièce de plus en plus maîtresse pour le SDR et parfaite en complément de Nico De Préville. En fin de saison passée puis lors de l'intersaison j'avais quelques réserves sur le choix d'Antoine Conté en latéral droit. Malheureusement handicapé par des pépins au genou (opéré dernièrement), c'est son concurrent, sans aucune comparaison technique qui lui a chipper la place de titulaire. Logique. Le malien Hamari Traoré sait défendre (la priorité au poste) mais grâce à son moteur jamais en rade, se révèle un contre-attaquant hors paire qui s'il améliore sa vision du jeu pour centrer peut être le joueur "Jackpot" du dernier mercato. Bref Kankava - Bulot - Traoré choix gagnants !

15 points en 8 matchs, ça tourne sévère au SDR. Pas vraiment besoin de regarder dans le rétro, comme dirait Guégan ce sont les points qui comptent, pas le classement dans cette première partie de saison. La gestion de ce dernier, utilisant l'ensemble de son effectif est remarquable. Pari risqué mais réussi jusqu'à maintenant même si il faut bien reconnaître qu'un noyau de 13-14 joueurs se détache. Guégan n'avait pas parlé pour ne rien dire, il applique sa méthode. Tu es pas bon, tu seras remplacé. L'absence de Charbonnier dans le groupe face à Lille était probablement un simple hasard malheureux, celle de Peuget s'expliquant (encore) par des carrences à répéter les efforts ?. La méthode champenoise fonctionne des gardiens (très bon Placide en relais de Agassa) aux attaquants (Ngog - Kyei - Siebatcheu se partageant le poste). 

Mais tout n'est pas rose (ou rouge) pour autant. Je ne vais pas m'éterniser sur l'ambulance Charbonnier. Antoine Devaux est assez exemplaire depuis le début de saison d'un point de vue défensif mais quid de son rôle de relayeur ? Récupérer c'est bien , savoir quoi faire du ballon m'interesse davantage. Il semble totalement en panne de confiance dans ses passes vers l'avant. Oniangué est lui ultra limité techniquement, jouant à l'arrache à l'image de sa superbe passe pour Ngog vendredi dernier mais son replacement en 8 a fait du bien. Quand on parle de concurrence, elle s'applique avec tous. Weber quand à lui avait paru lourdeau notamment à Toulouse mais son match à Lille était très solide. La conclusion est simple, nos joueurs moyens donnent (dans l'état d'esprit, la détermination et grâce à Olivier Guégan et son staff) 100% de leurs possibilités et c'est ça qui est bon. OK des matchs à Angers ou à Nantes seront vite effacés des mémoires mais l'ensemble est cohérent, réfléchi et donne les résultats ambitieux espérés. Autre petit point noir, la blessure de Aïssa Mandi (6-8 semaines d'absence) conjuguée à l'opération de Antoine Conté. Aux vétérans et tauliers du vestiaire Tacalfred et Fofana d'assurer comme leur compère Signorino. L'amalgame des tauliers et des jeunes travaillant sur le lit d'un cycle de 3-4 ans fait de haut et de bas pourrait offrir aux amoureux du Stade de Reims, la saison référence depuis sa montée en L1 en 2012. J'allais en oublier la pathétique audience locale (qui peut s'expliquer par une politique tarifaire ratée en Méano et une Germain désertée), d'environ 12 000 fidèles à Delaune dans une nouvelle très bonne ambiance. 12 000 spectateurs dans l'arène qui en fin de match auraient agité le pouce vers le haut, les gladiateurs ayant assuré le spectacle !

 @OdaïrFortès7fan 

Photos : So foot, Vincent Lapauw-SDR.

Le Gladiateur Rouge et Blanc

Commenter cet article