Olivier Guégan est nul !

Publié le par OdaïrFortès7Fan

1 - L'art d'un titre accrocheur... 

Après l'opération maintien accomplie (3 victoires pour 4 défaites) et ce début de saison tonitruant (3 victoires pour une seule défaite) le Stade de Reims a réalisé son premier match nul depuis le 28 Février 2015 à Bordeaux ! Dans l'esprit de Guégan ce nul réalisé à Toulouse est un très bon point suite à un scénario mal embarqué malgré des discours d'avant-match laissant présager que Reims était bien plus solide dans l'approche d'une rencontre qu'auparavant... Dire qu'on est déterminé à faire un résultat c'est du bla-bla surtout quand on voit le système restrictif mis en place par le staff rouge et blanc. Une tactique petit bras voire petit zizi en 4-1-4-1 qui peut être satisfaisante quand l'adversaire a le ballon. Mais quand cet adversaire est Toulouse ou Nantes qui pensent eux même avant tout à ne pas perdre, cela complique les choses. Certes avec Oniangué sur le terrain qui se projette vers l'avant en box to box, qui harcèle le relanceur adverse cela permet au bloc équipe de remonter mais une fois la balle récupérée, qu'attendre de joueurs comme Peuget, Turan ou le Congolais dans l'utilisation de la balle ? Techniquement Reims est aussi limité que la plupart des autres formations de L1 mais dispose d'éléments sur le banc (Bulot, Kankava) ou en réserve (Diego blessé) pour proposer un jeu plus réjouissant, du moins plus cohérent sur 90 minutes. Mais que demande le peuple quand on regarde le classement avec une moyenne de 2 pts/match ? Certes mais demandons nous ce que cela donnerait si Olivier Guégan enlevait le frein à main à l'extérieur.

2 - Action / Réaction

Les supporters toulousains n'y sont pas allés de main morte avec le coaching de Dominique Arribagé qui a sorti ses meilleurs joueurs alors que Guégan a réussi comme à Bordeaux a inverser une tendance mal embarquée. Passant en 4-4-2 avec le duo improbable du début de saison Kyei-Siebatcheu dès la 49è, le technicien rémois a de nouveau clairement affiché sa confiance à la jeunesse rémoise. Il ne faudra pas la griller non plus mais force est de constater que ça fonctionne. Charbonnier relégué à un rôle de joker tardif montre encore qu'il ne sera qu'une option tactique cette saison surtout après le but magnifique de Bulot qui doit faire bien plus dans le jeu par sa technique supérieur à celle du n°10 rémois. La main mise de Guégan sur son groupe est assez impressionnante. Je parlais des jeunes mais n'oublions pas les tauliers qui ont d'après les journalistes du débrief 100% Stade de Reims de France Bleu Champagne, haussé le ton à la mi-temps. Preuve s'il en est que la présence des Tacalfred/Fofana est essentielle dans le vestiaire, au détriment du talentueux Conté qui risque de passer une sale saison en réserve, sur le banc ou à un poste qui n'est pas le sien. Le "Diego Simeone blond de Longjumeau" arrive à transmettre sa grinta à un groupe homogène de joueurs moyens de L1. Désormais et pour que le club évolue encore (dans le jeu, dans la constance), il faut espérer que les recrues, Hamari Traoré dans son volume de jeu, Jaba Kankava par son expérience et son placement, Fréd Bulot... arrivent à hausser leur niveau de jeu individuel pour le bien d'un collectif en soif d'apprentissage (Kyei, Siebatcheu, Turan, Peuget) et de performances pour viser plus haut (Mandi, Oniangué qui ont des envies d'ailleurs). En conclusion la méthode Guégan, ça fonctionne ! 

3 - Des bases et de l'avenir

Reconstruire un système défensif perçé de toutes parts par la méthode Vasseur tout en gardant un niveau offensif efficace, voilà la tâche qui attendait Guégan et son staff à la reprise. Oui Weber n'est toujours pas redevenu le Anthony d'il y a quelques saisons, Peuget est light physiquement, offensivement c'est parfois brouillon... mais l'efficacité est bien là. 1.8 but marqué contre un seul encaissé par match tout en ayant un système qui a ses limites à l'extérieur. L'avenir est donc radieux, le pied gauche de Diego de retour, la concurrence/complémentarité Ngog et Kyei, l'émergence d'un taulier avec Kankava aux côtés de Devaux... trève d'enflammade totale. On a déjà donné les deux saisons précédentes mais oui tout cela ne peut être que réjouissant si Guégan continue de garder son groupe sous pression et réussi à faire les bons choix d'entrée de jeu.

Après 12 matchs de L1 en tant qu'entraîneur numéro 1, Guégan semble avoir de l'avenir, comme quoi mettre des batons dans les roues de Vasseur a du bon, et c'est le Stade de Reims qui en récoltera les fruits.

@OdaïrFortès7Fan

Photo : L'union

 

Olivier Guégan est nul !

Commenter cet article

Garou 16/09/2015 06:12

Le "Diego Simeone blond de Longjumeau" et pourquoi pas ajouter " le Stade Auguste Delaune au niveau de Stade Vicente-Calderón " question ambiance et fréquentation
Vous n'en avez pas assez d'écrire de telles bêtises.
Laissez le à son niveau , un sombre besogneux manipulateur avec simplement un niveau de chance insolent qui ne sera pas permanent.
Qu'il revienne comme vous à la réalité,
C'est bientôt la foire aux haricots dans sa ville natale, et peut-être un retour aux sources bien pétant après les navets qu'il nous propose toutes les semaines.

OdaïrFortès7Fan 16/09/2015 18:29

Merci pour ce com' pour lequel je suis loin d'être en désaccord total. Vous voyez qu'on peut se rejoindre parfois ! quand au "Diego Simeone blond..." j'espère que vous y avez noté la touche de second degré de ma part :)

Jérémy 15/09/2015 12:05

Suis surtout affolé par le déchet technique qui est vraiment criant à l'extérieur (Nantes puis TFC). Et là OG aura du mal à améliorer les choses.
Peut être que Kankava, Bulot et Diego amélioreront l'équipe mais à mes yeux le point à améliorer est là. Il faut être capable de faire 3 passes consécutives vers l'avant plusieurs fois dans la partie et ne pas abuser du jeu latéral ou en retrait.