SDR : Boulettes, Kobe et Téléthon.

Publié le par OdaïrFortès7Fan

19h00 : Arrivée en Jonquet, l'atmosphère est fraîche mais l'enthousiasme est là. Les Ultrem se préparent à fêter leur 20è anniversaire en grande pompe après avoir défilé dans les rues de la ville.

19h50 : Tifo géant et magnifique dans la tribune, pluie de confettis sur la tronche des premiers rangs.

20h00 : "Mais vous allez la lâcher votre putain de bâche ?" "Assis bordel, assis !!!", bref l'ambiance en Jonquet redevient celle habituelle, une bagarre égayant même la première mi-temps. 

20h36 : But magnifique de Nicolas De Préville, ce garçon a sans nulle doute travaillé ses frappes de balles. C'est positif, c'est de bonne augure... Vivement que le meilleur joueur offensif du SDR apprenne à dribbler verticalement (comme Cabot, on y reviendra...), à ne pas glisser, à lever la tête, à rester sur son aile, à combiner avec ses coéquipiers, à cadrer cette frappe daubesque à la 93è. Mais chuuut c'est le meilleur le Nico et le pire c'est qu'il n'y a pas tant d'ironie que cela dans mes propos vu la prestation des quidams qui l'entourent.

20h48 : Fin de la première période, satisfaisante au niveau du jeu, il y a de l'envie, de l'allant et un système de jeu qui penche sur la droite. L'improbable duo Tacalfred-Fortès reconstitué 6 ans plus tard a le soutien d'un Devaux repositionné meneur de jeu. A défaut de grands mouvements, ça combine du côté de Chrys Mavinga souvent esseulé. Et ça passe, ça déborde, ça centre pour de multiples occasions gachées.

21h02 : Changement. Odaïr Fortès touché à un pied, cède sa place à Frédéric Bulot. L'ailier qui ne déborde jamais est symptomatique des errements dans le jeu rémois. Comme De Préville il ne fait que rentrer dans l'axe, sur son pied gauche qui lui sert surtout à faire des "gri-gri" que même un unijambiste ferait mieux ! Attention, comprenez moi bien, je pense et ce de manière très large que Bulot est un bien meilleur footballeur que Fortès mais tactiquement Guégan se plante continuellement sur l'apport de ce garçon. Il ne tient pas son couloir et ce système d'ailiers "faux pied" recentre le jeu, crée un embouteillage dans l'axe où pourtant le duo Devaux-N'Gog a pris le dessus sur les joueurs troyens comme c'était déjà le cas à Guingamp. 

21h24 : C'est officiel Diego a encore mal à son popotin. Alors que Troyes, certes limité mais vaillant, propose du jeu autour de Nivet et ses 63 ans, Olivier Guégan fait entrer Pefok Siebatcheu à la place d'un faiblard Oniangué. Le SDR passe donc en 4-4-2 qui comme d'habitude ressemblera davantage à un 4-2-4 sans saveurs. Ngog a beau prendre tout les ballons, les joueurs autour ne proposent rien, préférant attendre d'avoir la balle dans les pieds plutôt que faire des appels. Pas d'appels, pas de dribbles, pas de combinaison, le retour d'un SDR dégueulasse est constaté. D'où des questions, Olivier Guégan est t-il contre les ailiers de débordement ? Le mental de cette équipe est-il si pathétique que cela ? A en croire la satisfaction affichée du point pris dans ses conditions par Oniangué et Guégan ("le terrain était gras, la fatigue des trois matchs"... l'ambition est limité, rien d'étonnant finalement. Quand tu as Mavinga (le garçon est adorable mais le joueur facile a déborder) comment peux tu faire l'erreur de ne pas alterner De Préville et Bulot pour qu'ils soient sur leur pied fort surtout que Signorino et Tacalfred n'ont plus la force physique de dédoubler ? Pourquoi faire entrer Peuget alors que des joueurs comme Tacalfred ou De Préville sont cramés ?

21h50 : Sifflets nourris après le coup de sifflet final. 1-1, le SDR s'en sort bien grâce aux arrêts déterminants de Agassa, le sauvetage de Signorino et l'omni-présence d'un Mandi obligé de défendre pour deux...

Boulettes à volonté ! 

Depuis le début de saison, le Stade de Reims n'a pas de chance, tombant sur de méchants arbitres inexpérimentés (celui d'hier était très bon, arbitrant avec le sourire et maitrisant son match), voyant ses frappes taper les montants, sans parler parce que ce n'est jamais de leur faute, la tête renversée de Fofana hier permettant à Pi 3,14 d'égaliser alors qu'il pouvait contrôler la balle, Kossi "Agassi" reculant sur sa ligne de fond de court sur un coup franc à Guingamp... Bizarre de pas avoir entendu Jean-Pierre Caillot dénigrer la gogoal line technologie ! Tiens il est passé où le président de l'Institution depuis 2 mois et la chute des résultats ? Je ne crois pas qu'il se satisfasse de ces derniers mais il est finalement comme les supporters du club, de moins en moins présent. D'ailleurs quelle bourde de communication du club annonçant que l'intégralité de la recette des billets au delà du 11000è spectateurs serait reversée au Téléthon (36 37 si vous voulez faire un don). Résultat ? une affluence de 10700 personnes... Sans commentaires.

Pas très Bryant le Tacalfred...

Pour ceux qui ne suivent pas la NBA, Kobe Bryant est une légende du basket qui tirera sa révérence en fin de saison. Après moultes blessures, le joueur mythique des Lakers entâme une sorte de tournée d'adieu qui tourne au ridicule vu son pourcentage au shoot. Son ancien "grand ami" du début des années 2000 (3 titres consécutifs), Shaquille O'Neal tient sur la chaîne de TV américaine TNT, le célèbre Shaqtin a fool, compilant les moments gênants de certains basketteurs. Comme il l'a fait dans la vidéo qui suit avec Javale McGee https://www.youtube.com/watch?v=et3LTKx2OaA il n'hésite pas à renommer certains joueurs "Tragic Bronson" en comparaison du délicieux Magic Johnson. Et hier à Delaune, Tragic Bronson était le légendaire Mickaël Tacalfred. A 6 mois de sa fin de contrat au SDR, sa tournée d'adieu a viré à la cata totale. Un marquage à 3 mètres sur Cabot (Wouf !), une lenteur et surtout un investissement lamentable voire honteux. Etre débordé est une chose mais quand on a le capitanat, que ton coach te fait confiance (tiens encore une erreur de Guégan ?) comment peux tu proposer une attitude défensive pareille ? 

Alors que le mercato hivernal se profile et que certains pourraient dire au revoir (prêt) ou adieu à la Champagne, le Stade de Reims vient d'enchaîner trois matchs sans défaites avant la réception de Nice. En cas de victoire nous compterions 23 points, un bilan moyen mais acceptable mais dans cette Ligue 1 homogène chaque point a son importance, espérons que lorsque les boulettes s'estomperont, les carottes ne soient pas déjà cuites...

@OdaïrFortès7Fan

Photo : site officiel SDR

SDR : Boulettes, Kobe et Téléthon.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fanzy 07/12/2015 13:47

Très juste, Fortès. Bien résuméés les carences de de Préville, mais je doute qu'il puisse s'améliorer beaucoup maintenant, heureusement qu'il a cette pugnacité qui le fait être quand-même notre meilleur atout offensif. Pour N'gog que je trouve très bon, il n'a malheureusement pas assez de joueurs malins et vifs autour de lui pour faire parler ses qualités.

OdaïrFortès7Fan 07/12/2015 19:11

Merci nous sommes en effet d'accord :) !

Jérémy 06/12/2015 14:27

Tacalfred arrière droit!!
Bien sur il a occupé le poste plusieurs années mais Mandi aussi....
Alors pourquoi lui plutot que Mandi? Parce que Mandi fait la loi, il est resté à condition de jouer en défense centrale et pas ailleurs! Et tac n'a qu'à s'écraser.
Mais non, Guégan ne méprise pas Tacalfred, la preuve il lui donne le brassard. Mais il l'envoie au casse pipe. Tac sans vitesse, sans plus aucun repère à ce poste.... Tac honnête et fidèle joueur a fait de son mieux. Il s'est battu avec ses moyens... rien à lui reprocher!