SDR : Mais de qui se moque t-on ?

Publié le par OdaïrFortès7Fan

L'institution, ce merveilleux enrobage rouge et blanc conçu par le nouvel Homme fort de l'échiquier rémois, Mathieu Lacour, devenu Directeur général adjoint après de loyaux services administratifs et juridiques. Il serait à l'origine du départ précipité d'Aymeric Sougniez (le remplaçant désigné d'Olivier Létang parti au PSG en 2012) un an à peine après son arrivée d'après les infos parues sur le forum officiel du club. Et comme par hasard trois ans plus tard la présidence à deux têtes que je surnommerais "Cairrin" le choisi comme DGA gérant non seulement la continuité de la bonne gestion financière du club (coucou la DNCG) mais lui permettant aussi de mettre son nez dans les affaires sportives. "Cairrin" étant incompétent dans le domaine, attendons de voir, mais à part (et je ne critique pas ce fait) mettre à disposition du sportif donc d'Olivier Guégan un "budget transfert" qu'elle sera sa compétence footballistique pour accorder ou non la venue d'un joueur plutôt qu'un autre ? Pour faire court, en quoi un responsable administratif et juridique certes compétent peut-il faire le boulot d'un véritable directeur sportif ? "Cairrin" est pour la promotion interne, la fameuse tambouille en famille. L'exemple Guégan en est son point d'orgue, passant d'entraîneur de la réserve à adjoint d'Hubert Fournier, de superviseur du recrutement (Albaek notamment) à savonneur de planche de Jean Luc Vasseur pour finalement obtenir le trône. "Cairrin" et ses deux têtes plaçant chacun de leur côté leurs pions tout en affichant une solidarité de façade quand à la bonne marche en avant du club. Revenons à Mathieu Lacour, le Olivier Létang 2.0 à l'origine avec la présidence d'un plan global. L'institution je m'en moque car les résultats sont mauvais mais dans le plan "Horizon 2020" présenté à l'automne 2015, des idées vont dans le bon sens. Une volonté d'ancrage local et enfin l'arrêt du déni de l'Histoire colossale de ce club via la future création d'un Musée avec l'objectif de montrer un maximum des trophées et autres archives historiques vendus lors de la bancroute en 1992 pour 700 000 francs à ce fou d'Afflelou puis cédés à Christophe Chenut, ex président du SDR pour le franc symbolique. Lien VDT : http://www.reimsvdt.com/francefoot.html.

Venons en enfin au sportif. Le club repose donc sur un socle de compétence en terme de gestion administrative et économique. Bien, très bien même mais nous arrivons à un moment critique où il va falloir au sein de ce club savoir comment investir cet argent durement acquis ces dernières années. Les infrastructures sont là notamment le centre de formation pour lequel le club investira chaque année plusieurs millions pour espérer sortir des pépites. Rien de révolutionnaire, chaque club passant par là vu que pour acquérir un actif joueur il est plus facile de miser sur les jeunes que sur un recrutement par manque de moyen de détection à l'étranger et d'ambition sportive. Mais quid de ces pépites ? Le SDR peut se permettre de les retenir grâce à sa réserve financière, encore faut-il les mettre en avant. Prenons l'exemple Aïssa Mandi, son replacement dans l'axe par Olivier Guégan est une réussite mais ce pari tient sur du court terme puisqu'il est fort à parier qu'il partira en 2016. Il faudra alors le remplacer, comme Tacalfred voire Fofana et Signorino si ils ne sont pas resignés. Ce n'est pas le centre de formation qui pourra répondre immédiatement à ses besoins. Le CDF géré par David Guion et ses entraineurs tels Franck Chalençon champion U19 l'an passé font un travail de détection et donc de formation de qualité permettant rapidement à des Siebatcheu ou Kyei d'intégrer l'effectif pro. Mais soyons honnête, quand un club et son coach passe de plus en plus par la case "jeunes issus de la formation" l'ambition se montre restreinte. Dur pour des gamins de 19 ans de se battre chaque samedi face aux grognards du gazélec ou de porter par leur insouciance une équipe champenoise en totale désintégration technico-tactique. Et devant le marasme local en marche, quand on écarte des Bourillon ou des Charbonnier c'est pour rajouter une couche de "formation locale" avec les Ndom ou Maanane qui avec tout le respect que je leur dois et à qui je souhaite une belle carrière, ne peuvent pas changer grand chose sur le terrain. Un exemple supplémentaire de l'inconnue vers laquelle se dirige Guégan depuis quelques mois. 

Place à la situation actuelle. Le savonneur de planche pouvait se moquer de Jean Patoche Mourinho aka Jean Luc Vasseur mais tactiquement on en parle ? Lui qui se voyait supérieur à coach Hub et au dandy parisien n'y arrive pas. Gueuler, caliner, éjecter du groupe certains nuisibles ne fonctionne pas. Logique quand on a aucun plan de jeu si ce n'est ce "putain d'état d'esprit made in Ligue 1". Le groupe rémois est globalement composé de bons gars mais en lisant le dernier So Foot et notamment un article sur les "mauvais garçons" type Cyril Rool, Di Méco ou Cyril Jeunechamp je m'aperçois qu'avoir un effectif lisse ne peut permettre une régularité et surtout une rigueur quotidienne. Après la défaite logique, pathétique, d'hier à Bastia, Guégan a parler de "joueurs évoluant dans leur petit confort"... mais pourquoi tu les sélectionnes si ils ne répondent pas à tes attentes ? Le serpent qui se mord la queue au sein même de cet humeur foot car si OG jarte certains attentistes à l'image de Charbonnier, il sera obligé de faire jouer qui ? ...les jeunes issus de la formation. Les "bad guys" cités plus haut te permette de tenir ton vestiaire de l'intérieur, de pouvoir développer une notion travail qui manque clairement mais vous pourrez me répondre que le foot à changer, que les joueurs n'en font plus qu'à leur tête... L'entrainement, nos joueurs rémois en font-ils assez ? Je reviens à mon socle de compétence, sportif cette fois : quid d'un entraineur des attaquants parce qu'hier entre les frappes moisies, non cadrées et les mouvements collectifs dignes d'une DH c'est plus possible. J'ai l'impression qu'on dirige de manière monocorde cet effectif, du latéral gauche à l'attaquant de pointe. Et oh Monier tu dors ? quid de la tactique à mourir de rire sur coups de pied arrêtés qui consiste pour Diego à mettre une mine à te tuer un couple de tourterelles en train de copuler au dessus de Delaune, à faire tirer un Nico de Préville au bord de la dépression hier soir... C'est pas Antoine Devaux qui fait du foot-golf alliant jeu long et précision qui devrait s'occuper de la tâche ? fausse bonne idée vu que c'est son centre à 50 centimètres de hauteur qui engendre l'ouverture du score laser des bastiais en deux/trois passes, comme le second. Bref c'est désastreux .

Nos joueurs sont moyens mais les arrivées des Kankava (acheté via l'argent du Mouk), Bulot (acheté via l'argent de la vente de Albaek) et Traoré devaient permettre au club de passer un cap, un top 10 ? passer les 50 points ? bref de sortir de l'apathie d'un énième maintien sans saveur. Mais l'investissement global sur des joueurs autour d'une idée de jeu est toujours inexistant ! On raffistole un effectif mais les coutures pètent les unes après les autres. Mais malgré des performances individuelles plus ou moins satisfaisantes le collectif ne ressemble à rien et que dire du 4-4-2 d'hier soir ? Revenons à Nico De Préville que je semble accabler dans mes derniers articles. Ce joueur a du talent mais il joue à l'envie et quand il a pas envie ça se voit ! C'est l'exemple parfait du manque de liant, de complémentarité et de collectif de cette équipe qui depuis 3 ans n'avance plus. Frédéric Hantz avait prévenu Jean Pierre Caillot qui ne s'était pas fait prier pour décliner le révolutionnaire de Rodez désirant chambouler la moitié de l'effectif. Vasseur était bien plus docile. Nos joueurs sont donc certes moyen mais faut pas pousser non plus. Olivier Guégan a fait évoluer au poste d'organisateur du jeu (sorte de faux 10 entre l'attaquant Charbonnier et le harceleur Oniangué) quatre joueurs au poste si on compte également Bulot et Devaux. Pour quel résultat ? Un Charbonnier que je porte pas dans mon coeur et qui a ses limites mais qui a le sens du jeu est au placard après sa sortie nonchalante, Oniangué éjecté du onze de départ après avoir raté une mi-temps face à Rennes, Bulot roi des blessures que OG n'a pas hésité à remettre en cause, ce dernier ayant clairement raté son incorporation tactique et enfin Devaux, le couteau-suisse ayant fait des choses techniquement intéressantes à ce poste mais qu'on remet une semaine après à côté de Kankava dans un 4-4-2 suicidaire vu l'incapacité chronique de cette équipe à proposer du jeu. Tout cela pour dire qu'un Nivet, un Féret ou un Ozil n'y changerait pas grand chose. La tactique d' Olivier Guégan consiste à gagner des duels, pas à jouer ensemble au football. Signo-Diego c'est complémentaire ? Traoré/Bulot ou NDP c'est complémentaire ? Ngog/Siebatcheu ? Kankava-Devaux ? Ce puzzle ou ce rubik's cube n'ont en fait aucune solution, le fabricant ayant fait clairement une erreur de construction...

L'enrobage, l'habillage, le contenant du Stade de Reims est donc attractif mais le contenu ? C'est comme si dès qu'elle ouvrait la bouche, la magnifique Miss Nord Pas de Calais élue Miss France hier ne finisse ses phrases qu'avec des "heinnn" et des "Biloute". Avec des coachs novices, des joueurs plus que moyens, une présidence "Cairrin" qui repose ses espoirs sur un nouveau directeur général adjoint et toujours rien à l'horizon sur le plan sportif font toujours peine à voir. Le ravalement de façade est réussi mais l'intérieur est toujours atteint par le syndrome du peu d'ambition. Oui, économiquement faire vivre un club est complexe mais qu'on ne vienne pas me parler de budget quand on voit La Gantoise humilier Lyon, que le Gazélec est à la hauteur pour le maintien... Le manque de compétences sportives dans les clubs de L1 est à son maximum, sort du lot une équipe comme Caen et son échiquier Président/Directeur Sportif (Gravelaine) et son coach ayant des principes de jeu (Patrice Garande). Alors oui ce n'est pas du grand football mais ils tirent 100% de leur effectif. M'enfin on aurait pu dire la même chose de JLV il y a un an. Avoir un pouvoir économique est une chose, avoir de l'ambition est une chose, savoir allier ambition à travers un recrutement judicieux (dont celui de l'entraineur) en est une autre... Le fameux socle de compétences est malheureusement perçé de quelques trous. Mon optimisme légendaire pimenté d'ironie me fait dire que le silence actuel de Caillot et Perrin est sans nulle doute voué à les boucher cet hiver, ou simple carabistouille de plus ?

@OdaïrFortès7Fan

Photos : Site off SDR et photo personnelle pour Miss France haha !  

SDR : Mais de qui se moque t-on ?

Commenter cet article

ChapiChapo 20/12/2015 18:20

Je sais que cela est stupide, mais est-ce que les 2 présidents n'attendent pas que Fournier soit virer de l'OL pour tenter de la rapatrier chez nous ? Puis si c'est un échec, ils vont essayer d'autres entraineurs.
De toute manière, si Guégan est démis de ses fonctions, je penses qu'il restera au club mais sous un autre rôle, à part si un club veut de lui comme entraineur principal

OdaïrFortès7Fan 20/12/2015 20:49

Vu la communication de Caillot après le départ de Fournier j'en doute. ils sont déçu l'un de l'autre (Fournier voulait des garanties sportives que ne lui accordaient pas JPC il ne s'est pas géné pour partir avec l'offre de l'OL). Guégan continuera mais ça devrait bouger cet hiver dans l'effectif

Garou 20/12/2015 16:53

Est ce vrai que le joufflu mastiqueur n'était à Furiani ?
A t il enfin compris qu'il avait une équipe et un staff de mer***

OdaïrFortès7Fan 20/12/2015 18:04

en effet c'est l'homme invisible dernièrement... peut être est-il parti luî même superviser les futures recrues du SDR :)))

sirocco3351 20/12/2015 14:47

institution de football ,est une façade de plus ,halte a la plaisanterie,le club est resté amateur a tout les étages ......Delaune serait plein comme un oeuf avec un semblant 'envie et projet de jeu .....c'est plutôt la PUM toute les semaines ,en 4 ans pas d'évolution,on stagne ,mauvais choix sportif ,mauvais recrutement,...bizarre que les joueurs qui quittent le SDR sont épanouis ,et on des meilleurs résultats,une remise en cause des dirigeants est a exclure comme d'habitude,les mauvais supporters ont torts,on détient la vérité ......étant expatrié ,je vois ça de loin,....aucun carnet d'adresse pour recruter,pourtant ,il y a des choses a faire....en cette période de fêtes ,ne pas casser le jouet des inconditionnels des rouges et blancs .............vite de l'espoir.

OdaïrFortès7Fan 20/12/2015 15:05

merci de ton commentaire, on entend + parler de Barbier non plus, le fameux coordinateur sportif... comme tu dis trop de méchants supporters qui critiquent l'institution et ses 6 pts en 11 matchs !

buteurbasay 20/12/2015 14:07

comme d hab bon article je suis pas d 'accord avec toi pour CHARBO , et je te donne un bruit de bureau centre Blériot , on serait en contact avec SAMMARITANO ( DIJON) si c'est réel et bien bravo l 'ambition

Fanzy 20/12/2015 13:53

Bonjour,
Globalement d'accord, sauf pour le nom du tandem présidentiel que j'aurais plutôt nommé Peillot ( prononcer Peyo) pour nous avoir créé une équipe de schtroumpfs ramiers.

OdaïrFortès7Fan 20/12/2015 15:03

Peillot excellent ! mais Carrin fait plus méchant comme nom :)) merci de ton commentaire