SDR Horror Story !

Publié le par OdaïrFortès7Fan

On pouvait imaginer le sursaut d'une équipe ayant repris comme voulu par Olivier Guégan dès lundi dernier pour préparer le déplacement en 32è de finale de Coupe de France contre l'Inter de Chambly et ses monstres du National que sont Mauro Icardi, Rodrigo Palacio ou le boucher charcutier chilien Gary Medel. Quoi ? me tromperais-je sur l'identité des méchants protagonistes ayant humiliés le Stade de Reims 4-1 ? Même couleurs que l'Internazionale mais ce sont les modestes Louisy Daniel (supervisé par le SDR en 2010 lors de la montée de National en L2 ça s'invente pas) et autres Touati qui gachèrent l'esprit de renouveau de la Team Guégan. Car à défaut de savoir diriger un entrainement, de savoir établir une tactique, de savoir manager une formation de joueurs surcôtés pour beaucoup par la présidence car ce sont de gentils garçons, Olivier "le savonneur de planche" Guégan misait tout sur l'état d'esprit. 4-1 se passe de commentaires non ? Un milieu Peuget, Mfulu, Kankava en 10, une défense bouffée en contre et en deux passes verticales comme à Bastia, les coups francs pathétiques de De Préville et autres frappes de Turan à te tuer une soucoupe volante en plein cosmos, je suis ébahi par tant de médiocrité qui match après match se transforme en catastrophe. Dire qu'il y a trois mois, on présentait en grandes pompes le projet Horizon 2020 en (sourire au coin des lèvres) se pavanant de disposer de 7M€ en cas "d'accident industriel" c'est à dire une descente en L2. Comme si ces 7M€ ne pouvait pas servir à prendre des joueurs, de vrais joueurs te permettant de vivre une saison pénard, d'avoir un vrai coach... de produire du football. Qu'on vienne pas me parler budget après une humiliation 4-1 !!! Mais quand tu n'as pas de compétences dans ta cellule sportive (pas de directeur sportif...), dans ton staff et que ton coach se croit supérieur à Fournier et Vasseur réunis voilà que cette accident industriel se profile à l'horizon...2016.

Un mois de mercato devant nous, ne perdons pas de temps pour permettre à un vrai coach d'avoir une chance de mettre quelque peu sa patte sur les transferts mais ne rêvons pas, Jean-Pierre Caillot a les poings liés sans parler de Didier Perrin qui a tiré une balle dans le pied du SDR à l'intersaison Juin 2014 en obligeant son acolyte de prendre Guégan "en garantie" pour Vasseur. De l'amateurisme sportif à la tête de l'exécutif, comment voulez vous que les choses se passent bien sur le terrain... Charbonnier, Bourillon et cie peuvent rire, Kankava peut pleurer en regardant le Bésiktas (en concurrence avec le SDR cet été pour le géorgien) leader en Turquie, quand à nous supporters nous continuerons à aller au stade avec l'espoir que les choses tournent d'une manière ou d'une autre. Enfin cela durera un temps, la bouillie footballlistique devient indigeste au Stade de Reims ! Quel cauchemar...

@OdaïrFortès7Fan

SDR Horror Story !

Commenter cet article

fanzy 04/01/2016 18:26

Que JPC ne veule pas lâcher son jouet, à la limite ça ne me dérange pas, mais il faut qu'il délègue tout et qu'il ne s'occupe de rien. Quand on voit que la cellule de recrutement repose sur Barbier qui n'est connu par aucun des footballeurs de l'hexagone (ailleurs n'en parlons même pas) des divisions de district jusqu'à la ligue 1 et dont le carnet d'adresses doit remplir à peine un timbre poste, comme dit "Jeremy"c'est plus que de l'amateurisme. Mais bon, avec le bas de laine de 7 millions, on doit pouvoir payer les 10 000 euros d'amende pour Guégan pendant à peu près 15 ans. Je pense qu'on ne doit prolonger aucun des fin de contrat, laisser partir ceux qui le veulent, essayer de prêter les autres et refaire entièrement l'équipe, si on se maintient bien sûr.

OdaïrFortès7Fan 04/01/2016 19:12

on est d'accord sur tout !

Jérémy 03/01/2016 12:01

Plus que de l'amateurisme, c'est le provincialisme poussé à l'extrème. J'ai réussi dans ma petite société commerciale donc je n'ai pas besoin de conseils pour réussir dans ma seconde entreprise. Cette stratégie, avec un peu de chance, a réussi et le Stade est monté en L1. Assis sur ses certitudes JPC règne maintenant sur le Stade, comme Napoléon sur son empire. Il s'enfonce dans un modèle de progression où il règne en maitre, décide de tout sans réaliser que diriger un club de L1 est un vrai métier demandant des gens compétents, pas des sergents ou des passeurs de brosse à reluire. Après Waterloo personne ne sait ce qu'il adviendra du Stade....

OdaïrFortès7Fan 05/01/2016 18:39

merci ! et joli poème !

carlos_gabriel 04/01/2016 22:56

Comme je suis d'accord avec toi Jérémy... et avec La Fontaine !
Plus je vois JPC et DP, plus je vois les enjolivures si loin de la réalité dont ils se gargarisent (nouveau site off aussi creux que prétentieux, ces pathétiques trouvailles "l'Institution" ou "Horizon 2020"), plus je me dis que ces 2 là, très mal conseillés par un ou 2 flatteurs qui vivent aux dépens de ceux qui les écoutent (encore un copyright à Jeannot), ont vraiment décollé, mais vont finir par se crasher, et nous avec ...
Allez, pour le plaisir, cela leur colle tellement bien :
"Une grenouille vit un bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse, s’étend, et s’enfle et se travaille,
Pour égaler l’animal en grosseur,
Disant : « Regardez bien, ma sœur ;
Est-ce assez ? Dites-moi : n’y suis-je point encore ?
Nenni - M’y voici donc ? - Point du tout. - M’y voilà ?
Vous n’en approchez point. » La chétive pécore
S’enfla si bien qu’elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages."

Enfin merci Fortes51 pour tes chroniques décapantes et si lucides.