Corner à la rémoise.

Publié le

Bonjour à toutes et à tous !

Un peu de fiction ne fait pas de mal, scénario favorable, scénario catastrophe voire les deux qui s'entremêlent voici le sujet de cette Humeur Foot du jour.

Alors pourquoi "Corner à la rémoise" comme titre ?

Tout simplement parce que le Stade de Reims a quasiment assuré son maintien et que l'on peut se permettre de tirer des plans sur la comète ou encore envisager le pire...

Nous sommes le soir de la 38ème journée, Reims vient de battre le Stade Rennais 3-0 triplé de Odaïr Fortès du menton, des fesses et de l'oeil gauche (vous vous dîtes que cet article part mal ... pas faux) et le club champenois fini 5ème du classement, se qualifiant pour l'Europa League. Un retour en coupe d'Europe arrachée grâce également à la victoire du PSG en Coupe de la Ligue. Delaune est en feu ! Grzegorz Krychowiak prend le micro des Ultrem et annonce qu'il resigne au club, la mascotte Auguste enlève sa tête de lion pour révéler que c'est bien Lucien Aubey qui est à l'intérieur, Jean Pierre Caillot paie sa tournée de bière sans alcool et Hubert Fournier demande Bocundji Ca en mariage ...

... Retour à la réalité : Reims est bel et bien en Europa League mais point de feu d'artifice (trop dangereux à Delaune...), les joueurs défilant derrière une pancarte ignoble, les Ultrem allument des fumigènes et un sosie de Johnny Halliday refait son apparition ! 5 Minutes plus tard, concert de klaxons mis en place par quelques dizaines de voitures se dirigeant au centre ville pour faire la fête.

Suite au départ planifié de Krychowiak, Ca ou encore Ayité, le Stade de Reims entame son intersaison ayant pour objectif d'améliorer qualitativement son effectif. Dur quand on perd son meilleur joueur mais grâce à la bonne gestion des dirigeants et l'attraction de jouer un tour préliminaire de l'Europa League face à l'Atromitos d'Athènes le club attire dans ses filets de bons joueurs. Emmanuel Rivière est prêté par Monaco, Lasne d'Ajaccio remplace le Polonais parti à Lyon et Ongenda du PSG signe (du moment que c'est pas Bahébeck...).

Reims continue avec la même stratégie : recruter de jeunes joueurs talentueux tout en ayant l'objectif du maintien, difficile pour un club avec 30 millions de budget jouant le jeudi soir sur W9 avec les commentaires légendaires de Jean-Marc Ferreri.

... Retour à la réalité 2 : Reims dispose d'un magnifique centre d'entraînement, joue donc l'Europe mais est rattrapé par le célèbre syndrome du football français ! Et oui le tour préliminaire passé, les joueurs débute le mois de Septembre exténués, Hubert obligé de faire tourner son effectif le Jeudi aux quatre coins de l'Europe, la coupe devient un fardeau, le club ne gagne pas un match et se retrouve vite dans le rouge.

Il faut faire un choix :

Tenter de redresser la barre pour assurer le maintien ?

Jouer à fond l'Europa League car Reims est un club mythique dont les supporters n'attendait que cela, un retour au premier plan tout en se mettant en danger chaque dimanche ?

La fiction s'arrête là, je terminerai en partageant sincèrement ma pensée : aller en Coupe d'Europe serait exceptionnel, j'en rêve ! Mais il faut voir aussi plus loin. Le club est en très bonne voie, un club en développement constant depuis 2009 mais attention de ne pas sauter les étapes ! Etre européen signifie souvent en France d'augmenter les salaires des joueurs, de ne pas pouvoir jouer trois matchs en une semaine ... le Stade de Reims est-il prêt à cela ? J'en doute quand je vois l'exemple de Montpellier mais tout est une affaire de gestion, de choix.

Quand Hubert Fournier partira, espérons que Jean Fernandez ne soit pas dans le coin ...enfin dans le corner !

@odairfortes7fan

NB : les prochains sujets porteront sur Mickael Tacalfred et je vous raconterai un peu ma vie de supporter ! Merci de votre fidélité.

Corner à la rémoise.

Commenter cet article