Le bon, la brute et le Guégan !

Publié le par OdaïrFortès7Fan

1 - Le bon

Hakim Ben El Hadj, est un de ces arbitres incompris. Encore un de ses directeurs de jeu conspués, insultés de manière lamentable ! J'avais honte hier de voir toute la tribune Jonquet se laissait aller de la sorte alors que ce jeune arbitre fraîchement promu de Ligue 2 venait à juste titre d'exclure Jaba Kankava, le boucher géorgien, de l'aire de jeu. Le premier carton donné en première période venait du fait que Jaba portait sans autorisation des lunettes. Tu t'es pris pour Edgar Davids ou quoi ? Le second à la 64ème minute suite à un tacle par derrière absolument horrible sur Benjamin André. J'en frissonne encore... Quelques minutes plus tôt, et l'erreur est humaine, Monsieur El Hadj fît sa seule erreur du match en adressant un jaune à Steven Moreira alors que Diego Rigonato avait clairement simulé un coup de genou au niveau de l'articulation sacro iliaque. L'articulation sacro iliaque, j'en pleure de rire devant tant d'inventivité chez les joueurs de football pour tenter de faire sortir de leur match de braves arbitres compétents, ayant tout le temps le sourire, cette passion du football qui dégouline pendant que de piteux entraineurs tels Olivier Guégan provoquent par leur bêtise et leur incompétence. Allez hop en tribune le nain !

2 - La brute

Le jeu déployé hier était animal, brutal, une intensité qui obligea l'arbitre à répondre par une flopée de cartons. Pour être enfin sérieux (oui, le point 1 - Le bon était très légéremment second degré), on a vu un match moyen de Ligue 1, ni bon ni mauvais. Le SDR semblait plein de bonne volonté mais tellement limité. Le duo offensif Oniangué/Ngog ratait tout en première période recevant des pavés digne de Mai 68 de la part de leurs coéquipiers. Aucun débordement sur les ailes, le duo Signorino-Diego ne s'entend pas (mon dieu la qualité des appels...) alors qu'un bon individualiste comme De Préville oubliait régulièrement un Traoré omni-présent sur son flanc droit. Pour résumé chacun jouait plutôt bien sa partition mais collectivement cela était improductif. La tactique Montanier étant elle même limité, le match devenait inintéressant jusqu'au superbe mouvement breton conclu par Boga jeune espoir du foot français (un de plus) prêté par Chelsea, qui déposa Signorino d'un grand pont. Mais contrairement aux matchs précédents, le SDR a su réagir. Plus tranchant à défaut d'être brillant, les rémois y ont mis du coeur. Après le but de Mandi sur une erreur tragique de placement sur coup franc des rennais, Reims reprenait la maîtrise du jeu avant le show El Hadj. Ngog solide, su conserver la pelota, Devaux enfin satisfaisant pour gérer le tempo et créer un minimum de liant. Et c'est De Préville replacé après la sortie de Diego sur le côté gauche qui créa l'exploit. 2-1 à dix contre onze, il fallait tenir pour la bande à Guégan...

3 - Le Guégan

Une compo classique avec Oniangué en 10 harceleur derrière Ngog. Vu la situation actuelle et cet effectif plus que moyen, disons, admettons, que ce soit la solution indispensable à la viabilité et à l'équilibre sur le terrain. Problème pour le coach rouge et blanc, il peine à aligner ce même onze deux matchs de suite entre blessures et suspensions à la pelle. Lui même exclu pour avoir invectivé ce putain d'arbitre de mes couilles (désolé mais ça libère), il décida après concertation avec Jerome "dormeur" Monnier de sortir le contre attaquant De Préville pour faire entrer Peuget aux côtés de Oniangué, plaçant Devaux en milieu gauche. Digne de la 203 pour sa lenteur, Alexi eu du mal à harceler le porteur de balle adverse dans ce 4-4-1 sans parler de cette tête de puceron à la 93' ! Le génial entraineur que je suis sur mon siège (qui fait bien mal au dos) en Jonquet me faisait dire qu'il fallait garder un trio au milieu. L'erreur fût donc de sortir NDP mais doit on en vouloir à Guégan de conserver un 9 comme Ngog/Siebatcheu aux avants-postes capable de conserver, d'apporter son 1.90 mètre sur coup de pied arrêté ? Ce serait être sévère et malhonnête, même si Guégan est loin d'être irréprochable sur les derniers résultats ! Mais lui au moins à la passion, l'amour du football contrairement à certaines personnes influentes sur le cours d'un match... 

@OdaïrFortès7Fan

Le bon, la brute et le Guégan !

Commenter cet article