SDR : De cent et de larmes !

Publié le par OdaïrFortès7Fan

100è numéro de Humeur Foot !!!! que d'émotions... Après des débuts hésitants en Août 2013, je n'aurais jamais imaginé écrire autant de sujets sur le Stade de Reims. Joueurs, entraîneurs, critiques positives et surtout contestataires sans oublier les enflammades vites éteintes. Depuis plus de 2 ans c'est un bonheur de pouvoir m'exprimer et débattre avec vous sur ce blog comme je le faisais déjà sur twitter ou sur le forum. Un grand merci aux 25866 lecteurs cumulés sur ce blog !

Les bougies soufflées, la bombasse sortie du gateau, les cadeaux ouverts, il est temps de s'y remettre et, de nouveau, tenter "modestement" de faire bouger les lignes. Modestement ? Discret dans la vie de tous les jours, quand je revêts le costume d'@OdaïrFortès7Fan je deviens un autre homme, un supporter qui pense tout savoir, dégoulinant d'égo surdimmensionné. Il est donc temps pour moi de vous proposer ma candidature au poste d'entraîneur du Stade de Reims en lieu et place de Olivier Guégan. 

Avant de vous dévoiler mon programme électoral, sachez que je soutiendrai jusqu'à sa mise à pied l'impitoyable directeur de jeu du Stade de Reims. N'étant pas du genre à savonner la planche, j'enverrai ma candidature à Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin en temps voulu, à moins qu'ils me lisent en secret depuis des mois. J'en doute. Olivier Guégan n'y arrive plus, il est à bout de souffle. Mais comment expliquer ce burnout collectif ? Comment expliquer qu'une équipe qui pressait l'adversaire, qui faisait preuve d'unité sur le plan défensif et semblait pouvoir développer un jeu de contre acceptable puisse s'écrouler ainsi ? Les blessures, les suspendus, l'arbitrage ont bon dos mais jouer sur l'aspect mental (le fameux état d'esprit) montre encore une fois ses limites avec cet effectif. Guégan (et la direction par conséquent) ont cru qu'ils feraient mieux qu' avec Hubert Fournier en fin de cycle, que Jean-Luc Vasseur le dandy parisien, tous deux plantés en plein vol par leur effectif. Un effectif limité dont ils tiraient le maximum juqu'au burnout collectif. Ces mêmes joueurs, renouvellés à tours de bras alors qu'ils sont footballistiquement limités, mentalement faibles par un manque criant d'ambition personnel (cf les parcours en coupes), les jeunes qu'on a enflammé bien trop tôt... regardons les choses en face, nous avons un effectif qui se battra encore pour le maintien alors que l'objectif était de passer un cap cette saison. Vu la durée des contrats des joueurs au club ce n'est pas prêt de changer.

Le risque d'accident industriel (descente en Ligue 2) est envisagé dans le fameux "Horizon 2020". Economiquement le SDR est donc à l'abri mais sportivement c'est une autre histoire. Le club a investi cet été sur Traoré, Bulot. 2 bons joueurs qui affichent déjà leurs limites comme inoculés par le virus du non-jeu proposé par Guégan. La recrue phare, le pilier défensif Jaba Kankava, plus grosse recrue du club, financé par la vente de Benjamin Moukandjo... C'est bien beau d'avoir des fonds propres en augmentation assurant ce risque de descente mais ne ferait-on pas mieux d'investir sur des postes clés pour justement assurer notre avenir plutôt que de faire des réserves ? Vaste débat, la pérénisation du SDR en Ligue 1 est la priorité et j'acquièsce mais pourquoi resigner des Devaux et cie sur 2 ou 3 ans dont personne ne veut alors que l'on pourrait chercher des joueurs plus sûrs sur le plan technique ? Tous nos milieux ont le même profil, tous des 6-8 défensifs/harceleurs... Aucun joueur pour proposer du jeu. Charbonnier pourrait être le lien mais vu la confiance mutuelle inexistante entre lui et Guégan, cette option est à ranger au placard. Même la solidité défensive montre ses limites. Comme en 2012, le match contre le PSG aura été la limite des possibilités rémoises. De retour à sa réalité, à son championnat du maintien, le Stade de Reims explose perdant face à Ajaccio et Montpellier. Les jambes flageolent devant le but et ça Guégan n'y est pour rien. Malgré tout il est désormais clair que son discours ne passe plus, qu'il ne fait pas peur aux joueurs tentant via un turn-over de créer l'électrochoc. Mais il ne suffit pas de changer des joueurs si le projet de jeu est réduit au néant. Rennes arrive et les symptômes affichés étant criards, ça sent l'ambition à plein nez en jouant le 0-0. Du liant bordel, de la technique !!! mais comme nos joueurs ont pour la plupart le même profil comme je le disais plus haut, j'ai du mal à y croire. J'appelle donc à la Révolution si les choses ne changent pas d'ici la trève. Au pire l'été prochain puisque Guégan est en fin de contrat en Juin 2016. Le Stade de Reims est donc au carrefour de ses ambitions.

 

Programme Officiel du Candidat "ô grand sauveur du Stade de Reims" @OdaïrFortès7Fan :

Pour Javier Mascherano interviewé par SoFoot, "le football n'est que souffrance". Le problème est qu'en L1, les entrainements sont peu poussés sous peine de voir les joueurs se plaindre. Le foot "Made in France" est ainsi fait que dès que nos joueurs partent pour l'Angleterre c'est une révolution physique, en Italie une révolution tactique et en Espagne une révolution technique. Je caricature en bon candidat à une future élection mais combien de fois entend-on "on va se remettre au travail" et bla et bla et blabla... Si tu n'es pas bon et quand plus les méthodes d'entrainement sont limitées... Comment expliquer que depuis des années Fortès ne sache pas centrer ? que De Préville soit une tannasse devant le but ?. Le seul qui avait cherché à faire évoluer le jeu était Jean-Luc Vasseur. Après avoir interloqué il a réussi à produire le jeu espéré avant de se faire renvoyer à cause de trop nombreux tennis-ballon et par manque de maitrise de son groupe de chialeurs qui s'enflamment au bout de 3 bons matchs. 

- Je serai donc un mixte, le fameux Jean-Luc Guégan présenté dans un billet précédant. Ce coach dur au mal qui aura des principes de jeu. Cette quête du liant entre les joueurs. Du liant technique avant tout, saupoudré d'éléments physiques indispensables en Ligue 1. Un milieu Kankava-Oniangué devant la défense laissant le jeu à une recrue capable dans un rôle de 8-10 qui n'existe pas dans l'effectif actuel de diriger le jeu à la Jérome Leroy, à la Julien Féret, à la Etienne Didot belle époque du Téfécé. 

- Je ferai le ménage dans l'effectif en faisant prendre conscience à Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin que ce n'est pas en faisant des sentiments qu'on dirige sportivement un club. Economiquement le diriger tel une entreprise est vital et montre les compétences de la direction. Je tenterai de faire comprendre qu'aux côtés de Mathieu Lacourt (décrié dernièrement sur le forum officiel - invention du terme Institution, éviction de plusieurs salariés...) tout frais Directeur général du club il faut absolument un décisionnaire compétent sur le plan sportif. Un Gravelaine à la rémoise. Barbier, le fils prodigue est en pleine mutation pour passer d'obscur coordinateur sportif à manager. Pour revenir à l'effectif, je prône une Hantzenisation, c'est à dire le départ de tous les joueurs en fin de contrat (le gentil Momo Fofana, le mythique Tacalfred, Ngog, Agassa...) et la mise sur le marché des transferts de joueurs dont on sait éperdumment qu'ils ne feront jamais progresser le club (même à l'horizon 2020). Bye bye les girouettes De Préville, Charbonnier et cie remplacés par des joueurs réguliers qui feront passer le cap du "le SDR joue le maintien cette saison". Tout cela a un prix ? au lieu de faire des primes de résultat qui n'excitent même pas ces joueurs sans ambition, prenons 3 ou 4 joueurs du type Kankava pour créer un socle de compétences qui permettra à nos jeunes pousses talentueuses Kyei, Siebatcheu et futurs pros de s'inscrire dans la dynamique au lieu de devoir dès leur première saison avoir le poids des résultats sur les épaules (38% des buts cette saison inscrits par ces deux joueurs).

- N'étant pas une honte de défendre avant de penser à développer du jeu (un contrat à vie serait opportun dans ce cas), je miserai sur le fameux bloc-équipe avant de laisser libre court à la créativité de mes joueurs. L'exemple qui me vient à l'esprit actuellement est Frédéric Bulot. Ce garçon entouré de joueurs techniquement plus sûrs apporterait sans doute beaucoup plus qu'avec des joueurs statiques autour de lui. Le travail à l'entrainement sera donc basé sur de multiples ateliers individualisés pour permettre à des joueurs ayant des qualités d'évoluer techniquement en se basant sur celles-ci. Un exemple : Nicolas De Préville. Hubert Fournier n'a pas hésité à dire que c'était un branleur, j'aurai donc à la place des dirigeants et des staffs successifs montré à Nico qu'avec ses qualités de vitesse il devrait muscler son jeu pour éviter de tomber à chaque coup d'épaule. J'aurai le bon-sens de recruter un entraineur des attaquants (j'ai d'ores et déjà contacté Tagro Baléguhé) qui puisse influer sur ses qualités de finition.

Une équipe composée dans cet esprit me plairait bien sans faire exploser le budget pour autant :

                                                             Lecomte

Traoré                    Mandi                                                  Conté                   Guerreiro (2M à Caen)

                              Kankava                                             Oniangué

Grosicki (750000 à Sivasspor)                Féret                                                 Bulot

                                                             Germain

Bref tout cela n'est que du papier, de l'imaginaire mais après tout pourquoi pas moi en tant que coach du Stade de Reims ? ah oui je n'ai pas été joueur professionnel, je n'ai pas de diplôme... Comme la présidence, comme les joueurs et comme Guégan actuellement j'affiche mes limites. Les limites d'un blogueur anonyme qui se désespère de voir son équipe faire la même chose depuis trois ans. Comme dirait mon éventuel futur employeur Jean-Pierre Caillot, il faut savourer la chance de voir le SDR en Ligue 1. Je savoure de plus en plus mollement comme si la bombasse sortie du gateau fêtant ce centième article d'Humeur Foot se révélait être Vincent McDoom... Au début tu es pris par l'engouement tu dis allez pourquoi pas, et puis non !définitivement non ! Voilà pourquoi je renonce finalement à envoyer ma candidature à Jean-Pierre Caillot au cas où Olivier Guégan serait démis de ses fonctions. Parce que je sais déjà que nous serions incompatibles malgré notre point commun, cet amour du Stade de Reims. Après tout, Florentino Pérez pourrait bientôt avoir besoin de mes services ?

@OdaïrFortès7Fan

SDR : De cent et de larmes !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michel 23/11/2015 15:44

tant que le ver sera dans le fruit ça ne fonctionnera pas faut simplement faire un grand ménage c'est à dire virer ceux qui sont encore là depuis 40 ans et qui véhiculent leurs idées comme si le club leur appartenait

OdaïrFortès7Fan 23/11/2015 16:42

sur le plan éco gardons les mais sur le plan sportif il faut en effet changer quelque chose ! merci de ta lecture !

Jérémy 23/11/2015 15:14

T'es devenu un coupeur de têtes, un partisan du grand coup de balai.... JPC ne lira même pas ta lettre de candidature.
En attendant le grand soir, la question qui mérite réponse est bien "Comment expliquer qu'une équipe qui pressait l'adversaire, qui faisait preuve d'unité sur le plan défensif et semblait pouvoir développer un jeu de contre acceptable puisse s'écrouler ainsi ?"
Là; j'y comprends vraiment rien. Qu'est ce qui a bien pu se passer?????????

carlos_gabriel 23/11/2015 14:56

Je vote pour toi !
Ta compo pourrait être une bonne base, sauf selon moi pour Conté trop limité, et physiquement, et dans l'envie.